Étalons # Bafana Bafana (1-1) : Le général Bako et Diawara en sauveurs !

658 0

Les Etalons du Burkina ont fait match nul (1-1) contre les Bafana Bafana d’Afrique du Sud le samedi 8 octobre 2016 dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde Russie 2018. L’équipe burkinabè, méconnaissable a raté deux penaltys lors de cette rencontre.

Les Étalons du Burkina doivent se rattraper lors de la 2ème journée
Les Étalons du Burkina doivent se rattraper lors de la 2ème journée

Paulo Duarte avait prévenu. Les Bafana Bafana d’Afrique du Sud sont une équipe qui sait faire circuler et conserver le ballon. Les Sud-africains ont confirmé cette réputation même si les Etalons à domicile attaquent d’entrée de jeu. La pression que tente de mettre l’équipe burkinabè occasionne un penalty que rate Jonathan Pitroipa (10ème mn).

Les Sud-Africains, tentent de réagir à leur tour. Cinq minutes après (15ème mn), sur un coup franc excentré sur le côté droit du terrain, Hervé Kouakou Koffi titularisé pour la première fois s’envole et impose son autorité.

Toutefois, les Sud-africains plus techniques, procèèdent par de courtes passes alternées de longs ballons lorsqu’ils veulent joindre les ailiers. Le milieu de terrain est dominé par l’Afrique du Sud avec Dean Furman le maître à jouer tandis que Darryll Rodgers Eleazar sur le front de l’attaque essaie de créer des situations de frappe pour Thulani Caleb Serero.

Les Etalons manquent de pressing, sont attentistes et  absents au marquage. Ce qui favorise les actions offensives des Sud-Africains qui croisent beaucoup mieux et tentent de surprendre les Burkinabè.

C’est au moment où l’équipe burkinabè subit le match que Issoufou Dayo (19ème mn), dans un duel en un contre un récupère le ballon et sert Bertrand Traoré. Celui-ci retrouve, à son tour, Prejuce Nakouma.  Le remuant attaquant prend de vitesse les adversaires et se permet un sprint de 70 mètres mais parti plus vite que ses partenaires, les Bafana Bafana se dégagent. Première véritable occasion des Etalons.

A la 36ème mn, c’est Jonathan Pitroipa et Abdou Razack Traoré qui se gênent sur un centre parti du côté gauche de Alain Traoré. Trois minutes plus tard, Alain Traoré récupère le ballon de la poitrine, réussit un coup de chapeau pour éliminer la défense adverse avant de décocher un tir puissant qui passe au-dessus.

Même si les Etalons ont eu beaucoup plus d’occasions de but, l’équipe sud-africaine en première période était plus présente. Mais les garçons de Ephraim Mashaba pêchent à force de vouloir franchir l’axe central burkinabè gardé de main de maître par Issoufou Dayo et Bakary Koné.

Banou Diawara-Bakary Koné, un duo gagnant

En deuxième période, l’équipe burkinabè essaie de mettre plus de pression. Ils sont donc les premiers sur les ballons mais, les Sud-africains sont les premiers à inquiéter (49ème mn). Les Burkinabè tentent avec Prejuce Nakoulma qui use de sa puissance et sa force de pénétration pour tenter un tir au-dessus de la barre transversale. Les Etalons tentent mais ont du mal à trouver le chemin des filets.  

Ce sont les Sud-africains qui trouvent les premiers la faille. Par l’entremise de Dean Furman profite d’un ballon repoussé par Hervé Kouakou Koffi pour ouvrir le score (1-0) à la 80ème mn.

Prejuce Nakoulma est fauché à l’intérieur de la surface de réparation alors qu’il tente une percée sur le côté gauche. Deuxième penalty ! Alain Traoré se charge de tirer mais envoie le ballon dans les airs.

Si les habituels cadres n’arrivent pas à faire la différence, Banou Diawara entré à la place de Jonathan Pitroipa sera le sauveur des Etalons en égalisant (1-1) quinze minutes après son entrée en jeu (90ème).

Lors de la dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Gabon 2017, bénéficiant d’un ballon du capitaine Bakary Koné, il qualifie les Etalons. Lors de cette rencontre, le duo s’illustre à nouveau. Le centre de Alain Traoré est mal ressorti par les défenseurs sud-africains. Bakary Koné  d’un retourné acrobatique permet à Banou Diawara, opportuniste, de reprendre le ballon dans les filets (1-1). Son deuxième but en deux matchs !

Comme lors de la dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Gabon 2016 face au Botswana (2-1), l’ancien joueur du Racing Club de Bobo Dioulasso (RCB) où il avait marqué le but de la qualification, Diawara empêche une défaite des Etalons. Son entrée combinée à celle de Aristide Bancé a donné de la percussion aux Etalons qui auraient pu mieux jouer avec un telle configuration en début de match. Le Sénégal victorieux du Cap Vert 2 à 0 est en tête du groupe D.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *