Banou Diawara : « Je ne suis pas pressé »

719 0

Banou Diawara a, à nouveau, délivré le public burkinabè en égalisant face à l’Afrique du Sud alors que les Etalons étaient menés par 1 à 0 face à l’Afrique du Sud. Remplaçant avec les Etalons et malgré son but égalisateur, Banou Diawara patiente toujours.

Le 4 septembre 2016 face au Botswana, Banou Diawara entré en fin de match a permis aux Etalons de s’imposer 2 à 1. Ils se qualifièrent pour les phases finales de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Gabon 2017.

Le samedi 8 octobre 2016 au Stade du 4-Août de Ouagadougou, c’est encore Banou Diawara qui délivre le public burkinabè en égalisant à la 90ème minute. C’est tout naturellement que le sélectionneur Paulo Duarte l’a choisi pour l’accompagner en conférence de presse d’après match. Banou Diawara, héros du match, est resté modeste dans ses propos.

« Mon objectif, c’est d’être dans le groupe et aider l’équipe à avancer », a déclaré Banou Diawara. La patience est chemin d’or comme on le dit et Banou Diawara fait sien cet adage : « Je ne suis pas pressé. L’important, c’est de pouvoir honorer l’appel, de participer au match. C’est aussi de mouiller le maillot à tout moment même si c’est pour deux minutes ou 90 minutes ».  L’ancien joueur du RCB a fait savoir qu’il suit les conseils de Paulo Duarte qui lui demande de multiplier les efforts aux entraînements.

  « Je ne suis pas du tout pressé comme je le dis. J’attends toujours ma chance. Chaque match pour lequel j’ai l’occasion de montrer ce que je sais faire, je le ferai », conclut le sociétaire du Smouha Club d’Egypte qui attend désormais le prochain match des éliminatoires de la Coupe du Monde Russie 2018 contre le Cap Vert pour encore s’affirmer. Ce match se joue en novembre 2016 à Praia à l’occasion de la deuxième journée des éliminatoires.  

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *