Etalons #Bafana : « Mon cœur saigne parce que je souffre pour mes joueurs» (Duarte)

442 0

Le sélectionneur des Etalons du Burkina Paulo Duarte s’est dit affligé par le match nul (1-1) des Etalons du Burkina face aux Bafana Bafana d’Afrique du Sud. C’était lors de la conférence de presse d’après-match le samedi 8 octobre 2016.

« Mon cœur saigne parce que je souffre pour mes joueurs, je souffre pour le public ». C’est par ces mots que le sélectionneur des Etalons Paulo Duarte a analysé le match entre les Etalons du Burkina Faso et les Bafana Bafana d’Afrique du Sud le samedi 8 octobre 2016 au Stade du 4-Août de Ouagadougou.

Partant de la prestation de ses joueurs, Paulo Duarte estime que son équipe a livré un beau match face à un adversaire difficile pour ce premier match qui entre dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde Russie 2018.

« Je vous avais prévenus que l’Afrique du Sud est une bonne équipe, avec une qualité de passe, de mobilité…Ils sont habitués à jouer rapide comme nous », a rappelé Paulo Duarte avant d’ajouter qu’« une équipe qui rate deux penaltys ne peux pas gagner ».

Paulo Duarte qui regrette ce match nul s’estime heureux d’avoir pris au moins un point même s’il craint les trois matchs à disputer à l’extérieur qui ne seront pas non plus faciles : « Je vous avais dit que ce groupe est très équilibré et que chaque équipe peut battre l’autre ».

Banou Diawara mérite la titularisation, selon Duarte

Concernant Banou Diawara, Paulo Duarte estime que c’est un joueur qui commence à avoir de la confiance. « C’est vrai que Banou Diawara mérite de jouer en tant que titulaire mais l’Afrique du Sud m’a empêché de jouer avec un attaquant de pointe », a souligné Paulo Duarte qui voulait gagner la bataille du milieu de terrain et de possession.

 « Même si Banou ne joue pas titulaire, il a montré qu’il sait se montrer disponible lorsqu’on a besoin de lui », assure Paulo Duarte.  Pour lui, son équipe a manqué d’efficacité lors de cette rencontre. Ce qui explique ce résultat. Le patron de l’encadrement technique, qui sait qu’il a perdu un point, pense qu’il faut tout faire pour les récupérer à l’extérieur.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *