Transfert de Telmob à l’ONATEL : L’Etat burkinabè perd 11 milliards de F CFA (RENLAC)

294 0

L’ONATEL  SA n’aurait pas déclaré de manière sincère tous les équipements et matériels acquis par TELMOB. Le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) a tiré sur la sonnette d’alarme à travers  une conférence de presse ce mercredi 12 octobre 2016 à Ouagadougou.

Le REN-LAC a tenu à rendre publique la situation entre l’ONATEL et les services des Douanes. Selon le REN-LAC, l’histoire remonte en 2014. La direction générale de la Douane a diligenté un contrôle au sein de l’ONATEL SA. Ce contrôle a révélé, selon le REN-LAC, qu’en décembre 2011, une opération de fusion-absorption de TELMOB SA par l’ONATEL a été opérée.

«Dans cette opération, les équipements préalablement acquis par TELMOB SA sous un régime douanier d’exonération, d’une valeur estimée à 34 776 975 108 CFA ont été transférés à l’ONATEL SA ».

Pourtant, assure Sagado Nacanabo, secrétaire exécutif adjoint du REN-LAC, selon « la réglementation douanière, un tel transfert ne pouvait se faire qu’après une déclaration préalable desdits équipements à l’administration douanière ; et cette déclaration devrait être suivie de l’acquittement des droits et taxes de douane correspondants à la valeur des équipements transférés, lesquels sont évalués à 11 317 919 506 FCFA ».

Par ailleurs, le REN-LAC affirme que l’ONATEL a reconnu  «les faits relevés» et  «a souhaité un règlement amiable de l’affaire ».

Des tractations ont donc été… lire la suite. 

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre