CODER : Au nom de « la réconciliation nationale »

223 0

La Collation pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER) est née. Le lancement officiel a été fait le dimanche 16 octobre 2016 à Ouagadougou. Il regroupe 8 partis politiques et a pour président, Ablassé Ouédraogo de Le Faso Autrement. Les autres membres du bureau sont : 1er vice-président Gilbert Noël Ouédraogo, 2e vice- président Rasmané Ouédraogo et Coordonnateur technique, porte-parole de la Coalition Achille Tapsoba.   

La réconciliation nationale est le leitmotiv de la Collation pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER), parce que, affirme son président, Ablassé Ouédraogo, « qu’elle conditionne la réalisation de tous nos objectifs ».

La CODER regroupe des formations politiques d’obédiences différentes et « va donc au-delà des divisions linéaires classiques Majorité /Opposition ». Les partis qui la composent sont : l’ADF/RDA, le CDP, L’AUTRE Burkina/ PSR, Le Faso Autrement, Les Républicains, la NAFA, le RSR et l’UNDD.

« C’est pourquoi la Coalition prend l’engagement d’user de tous les moyens légaux pour que l’exclusion opportuniste et sélective qui a prévalu lors des consultations électorales sous la transition, ne se répètent plus jamais au Burkina Faso.

Eu égard à ce qui précède et convaincus que la paix, la démocratie, la réconciliation nationale, le vivre ensemble et la prospérité de notre chère patrie commune, le Burkina Faso, ne se feront que si nous nous donnons tous la main ».

Extrait du Manifeste de la CODER

En signant le protocole d’accord ce dimanche 16 octobre 2016, Ablassé Ouédraogo a invité les partis présents à « resserrer les rangs et à travailler ensemble sur tout le territoire national avec responsabilité et détermination, pour faire du Burkina Faso un pays réconcilié avec lui-même et où le mieux vivre ensemble est partagé ».

Pour l’atteinte de ses objectifs, « le pardon, la tolérance, la démocratie et la réconciliation nationale », la CODER propose son offre politique en quatre (4) points à savoir : « garantir la justice, la paix et la réconciliation nationale ; remettre la Nation au travail ; relancer l’économie nationale et sauvegarder  la démocratie ».

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre