Soum : Des tirs signalés à Kéréboulé (sécurité)

460 0

Des coups de feu ont éclaté en fin d’après-midi ce 18 octobre 2016 à Kéréboulé dans le Soum, village situé à près de cent kilomètres de Djibo. Les auteurs des coups de feu ne sont pas encore officiellement déterminés, mais une source fait état d’un affrontement entre des bandits et des koglweogo. Une information qui reste à confirmer. 

Selon une source dans la région, qui a requis l’anonymat, c’est aux environs de 17h que des individus armés ont fait irruption dans le village de Kéréboulé dans la commune de Nassoumbou, semant la panique au sein des habitants qui ont pris la fuite. Peu après, des tirs ont été entendus dans le quartier général des Koglweogo (groupe d’auto-défense) installé il y a à peine un mois, selon cette source.

Toujours selon ses propos, les koglweogo ont réagi. Les coups de feu auraient cessé aux alentours de 19h. Mais aucun bilan n’est encore disponible. Des sources sécuritaires contactées par Burkina24 ont confirmé les tirs, sans pour autant préciser la nature ni le bilan.

Le Burkina Faso a essuyé une récente attaque contre un poste frontalier dans le Sahel le 12 octobre dernier qui a occasionné la mort de quatre soldats qui ont été inhumés ce 18 octobre 2016. Par ailleurs, le gouvernement burkinabè  a récemment adopté un décret portant intégration des groupes d’auto-défense portés par les populations dans les zones rurales, appelés koglweogo, dans la police de proximité afin de lutter contre le banditisme.

Kéréboulé, positionné près de la frontière malienne, est situé non loin du site de la mine d’Inata.

Burkina24

 

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Related Post

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *