Promotion de la lecture : La première conférence annuelle des bibliothécaires communautaires se tient à Ouaga

735 0

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme « Béoog-Biiga 2 », l’ONG Catholic Relief Services (CRS), « Friends of african village libraries » (FAVL), partenaire technique et le ministère de la culture, organise du 20 au 21 octobre 2016 à Ouagadougou, la première conférence annuelle des bibliothécaires communautaires.

L’ONG CRS met en œuvre le programme « Béoog-Biiga 2 » (enfant de demain), un programme multisectoriel et pluriannuel financé par le ministère de l’agriculture du gouvernement des Etats-Unis pour une durée de quatre ans.

Débuté en octobre 2014, il est à sa troisième année de mise en œuvre. « Béoog-Biiga 2 » vise à l’amélioration de la qualité de l’éducation à travers la promotion de la lecture et de l’écriture. Il contribue également à la réalisation d’une éducation de base de qualité conformément à la politique éducative actuelle du Burkina.

En partenariat avec les communes des provinces du Bam et du Sanmatenga et « Friends of african village libraries » (FAVL), une organisation à but non lucratif exerçant au Burkina depuis 2007, CRS a accompagné l’implantation de 20 bibliothèques communautaires dans chacune des communes.

Des bibliothécaires ont donc été recrutés pour animer ces « espaces vitaux » au profit de 20 communes des provinces du Bam et du Sanmatenga. Ils sont réunis à Ouagadougou dans le cadre de leur première conférence annuelle (du 20 au 21 octobre 2016) placée sous le thème : « Rôle et place du bibliothécaire dans la promotion de la lecture ».

Il s’agit d’un cadre d’échanges et de renforcement des capacités des gestionnaires de bibliothèques communautaires dans le but de cultiver la lecture et la fréquentation de ces lieux publics notamment chez les élèves et les membres des différentes communautés.

La première journée de cette conférence annuelle, ce 20 octobre, a été marquée par la cérémonie d’ouverture, un exposé sur le partenariat FAVL/CRS, une communication sur l’importance de la lecture, des exercices d’initiation à des jeux de société (scrabble et jeu ludique pour enfants), une intervention de l’Institut français et des exercices sur comment lire et compter avec les enfants.

Pour le représentant national de FAVL Burkina, Dounko Sanou, « cet évènement constitue l’aboutissement d’un travail collectif considérable entrepris depuis 2014 ». Il a tenu à féliciter particulièrement les bibliothécaires pour leur courage et le travail abattu car, confie-t-il, au début, « les choses n’ont pas été faciles ».

Matérialisation d’une convention entre le Ministère de la culture, CRS et FAVL…

« A moins de deux ans d’existence, le projet a permis à de nombreux élèves des écoles primaires de cultiver leur goût de la lecture et de développer leurs compétences de lecture. Au-delà des élèves,  plus de 9000 usagers (enfants, adultes, hommes, femmes, élèves, membres de la communauté) ont fréquenté les bibliothèques communautaires au cours de l’année passée », a indiqué la Directrice des programmes de CRS, Carey Mc Intosh.

Le Directeur du livre et du développement éditorial, Valentin Kambiré (au milieu), lors de l'activité
Le Directeur du livre et du développement éditorial, Valentin Kambiré (au milieu), lors de l’activité.

, représentant le Directeur général du livre et de la lecture publique, a rendu un « hommage » à CRS et à FAVL vu les résultats escomptés. « La présente conférence se veut, dit-il, le processus de matérialisation d’une convention qui va nous réunir tous à savoir le ministère de la culture, CRS et FAVL ». Il souhaite que ce partenariat puisse se fructifier au bénéfice de la promotion du livre et de la lecture au Burkina.

Il faut noter que cette conférence annuelle, selon les organisateurs, est une opportunité pour le CRS et FAVL de s’ouvrir au monde du livre et en perspective, amener les premiers responsables du département en charge de la culture au Burkina à s’impliquer d’avantage.


Quelques résultats obtenus :

  • Signature de 20 conventions de partenariat avec les 20 communes des deux provinces en collaboration avec les autorités déconcentrées de l’éducation
  • 20 bâtiments réfectionnés qui servent de bibliothèques et de cadres d’éveil des élèves
  • Un équipement constitué de meubles (tables, étagères, chaises, rideaux, etc.) dans chacune des 20 bibliothèques
  • Recrutement et formation de 18 bibliothécaires pour l’animation des activités de la bibliothèque
  • Fourniture en fonds documentaires d’environ 400 livres de littérature variée
  • Fourniture en jeux de scrabbles, puzzles et awalé
  • Versement de motivations des bibliothécaires dans les comptes de 15 communes et la paie des bibliothécaires
  • Organisation et animation de 20 camps de lecture au profit de 500 élèves
  • Organisation de rencontres mensuelles des bibliothécaires
  • Mise en place d’un bureau régional basé à Kaya

Le programme « Béoog-Biiga en bref :

  • Financement du ministère de l’agriculture (USDA) du gouvernement des Etats-Unis d’Amérique
  • Durée : 4 ans (Octobre 2014 – Septembre 2018)
  • Zone d’intervention : 20 communes des provinces du Bam et du Sanmatenga
  • 900 écoles bénéficiaires
  • Plus de 270.000 élèves et populations des deux provinces
  • Partenaires : MENA, Ministère de la santé, FAVL, OCADES Ouahigouya, OCADES Kaya

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *