Burkina: Le Boulevard France-Afrique deviendra “Boulevard de l’insurrection populaire”

200 7

Le gouvernement burkinabè commémorera le deuxième anniversaire de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Cette commémoration sera marquée par plusieurs activités qui s’étaleront du 27 au 31 octobre 2016. 

De nombreuses activités sont prévues pour marquer les deux ans de l’insurrection qui a conduit à la chute du président Blaise Compaoré le 31 octobre 2014, selon un communiqué du ministère de l’administration territoriale.

Honneur aux martyrs

Une part importante sera consacrée aux martyrs et aux familles des victimes de l’insurrection. Ainsi, il est prévu le nettoyage des cimetières et sites symboliques dédiés aux martyrs et aux héros nationaux, le jeudi 27 octobre. Des offices religieux de prière pour la nation marqueront le vendredi 28 et le dimanche 30 octobre. Le Président du Faso déposera solennellement une gerbe de fleurs au mémorial  des héros nationaux le 31 octobre à 16h, après avoir reçu les blessés et les familles de l’insurrection la veille au palais de Kossyam.

Une marche populaire entre la Place de la nation et l’ex-Assemblée nationale sur le Boulevard de l’Indépendance aura lieu le lundi 31 octobre, suivie d’une minute de silence en hommage aux martyrs.

Des symboles

Le Président du Faso compte également s’adresser à la nation le 29 octobre 2016. Des baptêmes de places et rues seront enregistrés à travers tout le pays. A Ouagadougou, c’est le “Boulevard France-Afrique”, qui relie le Rond-point de la Patte d’Oie à l’Avenue Pascal Zagré à Ouaga 2000, baptisé ainsi sous Blaise Compaoré, qui changera de nom. Il se fera désormais appeler “Boulevard de l’insurrection populaire”.

Enfin, une exposition photo s’étendra sur 48 heures, à partir du 29 octobre, à l’ex-Assemblée nationale. Celle-ci avait été prise d’assaut par les insurgés pour empêcher le vote par les députés de la loi autorisant un référendum sur la modification de la Constitution burkinabè. Elle est aujourd’hui en ruines.

« Le gouvernement veut que ça soit symbolique d’un Burkina qui se reconstruit » avait annoncé le porte-parole Remis Dandjinou quant à cette commémoration. La Coalition des forces démocratiques pour un vrai changement, regroupant une dizaine de partis politiques de l’opposition, prévoit également organiser une conférence nationale de l’insurrection.

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre