Affaire « Abdoul Karim Sango et 115 autres contre Canal+ Burkina » : Plaidoirie pour une réforme du droit de la consommation

486 0

Accompagné de l’Association burkinabè des consommateurs des services de communication électronique (ABCE), Abdoul Karim Sango, a rencontré la presse ce 25 octobre 2016, afin d’apporter plus de lumière sur l’affaire dite « Abdoul Karim Sango et 115 autres contre Canal+ Burkina ».

Le principal reproche contre Canal+ est fondé sur la qualité du service offert aux consommateurs burkinabè. Une qualité rendue plus « médiocre », lorsque la pluie ou le vent s’invite : les abonnés se voient parfois privés de la réception des images. « Pourtant, il ne ressort nulle part dans le contrat qui lie Canal+ à ses clients que ces derniers seront privés du service  lors des intempéries. Même si une clause figurait dans le contrat, elle serait non écrite », a déclaré Abdoul Karim Sango.

En outre, le principal plaignant a déploré le fait que les abonnés soient privés de la réception des images à d’autres moments, comme lors de la diffusion de certains matchs de football sur les chaines nationales africaines, sous prétexte que les abonnés burkinabè ne peuvent bénéficier de ce canal. Selon Abdoul Karim Sango, … lire la suite. 



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *