Côte d’Ivoire: La défense de Simone Gbagbo annonce la “suspension” de sa participation au procès

376 0

Sous prétexte que “la cour n’a pas envie de faire un procès équitable”, la défense de l’ex-première dame ivoirienne, Simone Gbagbo, poursuivie pour “crimes contre l’humanité” au cours de la crise post-électorale 2010-2011, a annoncé ce lundi 24 octobre 2016 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, la “suspension” de sa participation au procès intenté contre sa “cliente”.

La défense de l’ex-première dame a demandé, le lundi 24 octobre 2016, à la Cour le “report du procès”, après avoir constaté l’absence des témoins dont Jeannot Ahoussou, Charles Diby Koffi et le général Kassaraté Tiapé, et sollicité “un délai” pour leur adresser des “citations”. Face au rejet de cette requête par le président de la Cour d’assises, la défense de Simone Gbagbo a décidé de la suspension de sa participation à ce procès qui devrait reprendre ce mardi 25 octobre 2016.

Nous ne serons pas là demain (ndlr: mardi 25 octobre 2015). Ils ont renvoyé le procès pour eux, pas pour nous“, a réagi Me Blédé, indiquant que malgré le rejet, “toutes les personnes (visées) vont recevoir leurs citations“.

Depuis le 31 mai, l’ex-première dame comparait devant la cour d’assises d’Abidjan pour “crimes de guerre” et “crimes contre l’humanité” commis lors de la crise postélectorale qui a fait plus de 3.000 morts, selon les Nations unies.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre