FBF : Les dossiers de Sita Sangaré et Bertrand Kaboré invalides, selon les avocats de Amado Traoré

819 0

Les dossiers de candidature pour l’élection du nouveau président de la Fédération burkinabè de football (FBF) doivent être invalidés. C’est l’annonce faite par Christophe Birba, avocat au cabinet de Maitre Mamadou Traoré, défenseur du président du conseil d’administration du Rail Club du Kadiogo (RCK), également candidat. Ils relèvent « deux pathologies » qui empêcheraient Sita Sangaré d’une part et Bertrand Kaboré d’autre part de se lancer  dans cette élection.

« Dans la liste de monsieur Sangaré, vous avez un certain Rabo Moussa et Tia Mathias  qui ont été avalisés par l’ASFA Yennenga. Il se trouve que celui qui a signé le mandat n’est pas le Président du Conseil d’administration de l’ASFA Yennenga. Nous ne savons pas qui c’est mais nous savons au moins que ce n’est pas le Président  du conseil d’administration de l’ASFA Yennenga ». C’est ce que fait comprendre Christophe Birba du cabinet de Maitre Mamadou Traoré, l’avocat de Amado Traoré.

Ce dernier a organisé une conférence de presse dans ledit cabinet pour faire savoir qu’un deuxième recours a été introduit contre les dossiers de Sita Sangaré et Bertrand Kaboré,  les deux autres candidats. Selon lui, « les textes de l’ASFA Yennenga sont clairs, il n’y a que le président du conseil d’administration qui est habilité à engager cette structure ». Christophe Birba souligne cela en se référant aux textes de l’ASFA Yennenga.

Le dossier de Bertrand Kaboré doit aussi être invalidé

Cependant, ce n’est pas le seul point sur lequel les avocats de Amado Traoré se basent pour demander le rejet des dossiers de Bertrand Kaboré et Sita Sangaré. « La deuxième pathologie réside même dans l’absence d’une pièce capitale dans le dossier que ce soit de monsieur Sangaré et de monsieur Kaboré. Si nous regardons  l’article 30 du règlement intérieur de la FBF, il vous dit que dans le dossier de candidature doit figurer une pièce qu’on appelle la liste nominative », informe Christophe Birba, qui ajoute qu’ « il n’y a pas cette pièce ni dans le dossier de Sangaré ni de Bertrand Kaboré. Alors que c’est une pièce centrale».

C’est pourquoi, l’avocat se demande comment la commission de validation des candidatures a pu accepter la candidature de Kaboré et Sangaré. De son avis, il y a eu manque de fair-play.

Maitre Christophe Birba informe également que des huissiers de justice assermentés ont été envoyés pour compulser les dossiers des deux candidats mais le secrétariat général a refusé cette requête.

Néanmoins, les avocats de Amado Traoré se disent prêts à saisir la FIFA. A ce sujet, ils auraient déjà sondé le tribunal arbitral du sport (TAS) au cas où la commission d’appel ne donnerait pas satisfaction.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *