2e édition du FONY: Satisfaction totale du côté du comité d’organisation

556 0

La 2e édition du festival Ouaga-New York (FONY) s’est tenue les 23, 24 et 25 septembre 2016 à New York à Harlem. Cet évènement qui se veut un cadre de valorisation et de promotion de la culture du Burkina Faso a eu comme parrain le ministre burkinabè des affaires étrangères Alpha Barry et marraine Mme Kady Ouédraogo/ Zagré. La diaspora africaine et burkinabè en particulier n’ont pas marchandé leur participation aux festivités qui se sont étalées sur trois jours. Comme à l’édition précédente qui a connu un succès populaire, l’édition 2016 a enregistré plus de 1000 festivaliers et aussi des innovations majeures sur la programmation artistique et scénique, la rencontre avec les artistes et les acteurs culturels et enfin la foire aux brochettes.

Greg était en prestation
Greg était de la partie

Le premier jour qui avait été consacré à la soirée gala s’est tenu dans une salle pleine à craquer. Les membres de la diaspora burkinabè, vêtus de leur tenue traditionnelle, sont sortis massivement pour être témoins de cette belle soirée.

 Pour cette 2e édition, plus d’une quinzaine d’artistes  étaient de la partie. De Ouagadougou en passant par Paris puis New York et Georgia, ils  sont venus apporter leur soutien à l’initiative.

Durant 4 heures d’horloge,  le coordinateur du FONY, Gérard Kiswendsida Koala et Fatou Seedbelle ont tenu le public en haleine. Entre défilé de mode et passage humoristique, les artistes se sont succédés  au grand bonheur des festivaliers.

L’art culinaire n’était pas en reste et des mets burkinabè ont été servis au public. C’est dans cette ambiance festive que s’est terminée la soirée gala.

Le samedi 24 septembre a eu lieu la rencontre entre les artistes et les acteurs culturels autour du  thème” comment développer  le Burkina par la culture”. Cette expérience qui est une première s’est révélée enrichissante tant les panélistes ont décortiqué  de long en large les maux qui minent le monde de la culture et fait des propositions et des recommandations pour une meilleure assise des activités culturelles au « Pays des hommes intègres ».

C’était l’occasion donnée aux artistes de donner leurs points de vue sur l’évolution et les manquements du milieu culturel burkinabè.

Enfin la troisième journée a été consacrée à la foire aux brochettes qui n’était autre qu’un barbecue géant où les festivaliers et les artistes se sont encore retrouvés dans un parc pour festoyer. C’était une première pour le Fony qui n’attend pas s’arrêter là car cette foire a permis une communion directe entre les artistes et leur fans. Sur place,  on dénombrait de nombreux exposants de produits  locaux et ceux venus du Burkina Faso.

Les membres du comité d’organisation  n’ont pas manqué de saluer à sa juste le soutien de leur partenaire et ceux qui dans l’ombre qui ont contribué au succès de cet évènement  et donné rendez-vous aux festivaliers pour la 3e édition.

Askia Boukari SIGUE

Chargé de communication du FONY



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *