Réduction de la pauvreté : La Banque mondiale propose la « création d’emplois productifs »

357 0

Dans son rapport avec le Burkina Faso, la Banque mondiale s’inspire d’un cadre partenarial, lui permettant d’apporter son soutien à travers des projets et programmes, l’assistance technique et des analyses économiques. Pour établir celui comptant pour la période 2017-2020, un processus consultatif a été mis en œuvre, et présenté ce 3 novembre 2016.

Des consultations ont été menées avec des acteurs socio-économiques depuis le 5 septembre 2016, afin d’établir le Diagnostic systématique pays (DPS), sur lequel s’appuie le cadre partenarial. Elles ont permis de recenser les contraintes majeures, ainsi que les domaines prioritaires d’action de développement, à prendre en compte pour la période 2017-2020. Ces consultations ont été faites à Ouagadougou, à Fada, Kaya, Koudougou, Dédougou et Bobo-Dioulasso.

Lire la suite.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre