Élection FBF : Le candidat Bertrand Kaboré dénonce des tentatives de fraudes

773 0

L’ancien secrétaire général de la fédération burkinabè de football (FBF) Bertrand Kaboré, candidat à l’élection pour diriger cette structure, a organisé une conférence de presse le vendredi 4 novembre 2016 à Ouagadougou pour faire le bilan de sa campagne. Il a profité de l’occasion de cette conférence de presse pour dénoncer une tentative de fraude que le camp adverse est en train de mettre en place.

Des tentatives de fraude pour la prochaine élection du Président de la Fédération burkinabè de football (FBF) sont en cours,  à en croire Bertrand Kaboré, candidat pour le poste de président. Selon ce dernier qui l’a expliqué au cours d’une conférence de presse le vendredi 4 novembre 2016, des informations en sa possession prouvent que ses adversaires usent de moyens illégaux pour gagner cette élection. Il a cité en  exemples a distribution d’enveloppes d’argent, « l’abus du président sortant qui utilise son titre pour convier les responsables de ligues et de clubs pour des fins de campagnes ».

« Nous avons vu comme beaucoup de gens à travers les réseaux sociaux que des présidents de ligue ont été séquestrés à Bobo dans un hôtel, des présidents des clubs également où on leur a fait signer un document qui devait servir pour la compatibilité de la fédération parce qu’ils ont reçu de l’argent pour leur séjour mais ce document  est contre eux (…) comme si ces derniers avaient pris de l’engagement de voter un candidat moyennant de l’argent qu’ils avaient reçu », a expliqué Bertrand Kaboré. Il estime que lorsqu’on va à une élection, c’est le programme qu’on doit vendre aux électeurs.

Bertrand Kaboré souhaite l’utilisation d’un bulletin unique

Selon ses explications, « il y a des mandats types qui ont été établis et remis à des participants de Bobo -ioulasso où on demande d’écrire des noms et revenir avec », insiste Bertrand Kaboré. Cela signifie, de son point de vue, que ses adversaires veulent designer des électeurs acquis à leur cause.

Il a aussi dénoncé des décisions du camp adverse de transporter des électeurs de leurs lieux de résidence au lieu prévu pour les élections, à savoir Koudougou. Il dénonce cette attitude car de son analyse, le code électoral interdit le transport des électeurs.

Toujours dans cette tendance, Bertrand Kaboré explique qu’il a appris qu’il est demandé aux candidats de sortir avec les bulletins des candidats adverses « et prendre le reste de leur argent ». L’ancien secrétaire général de la FBF demande donc l’instauration d’un bulletin unique pour éviter tout cela. Il aurait déjà interpellé la Confédération africaine de football (CAF) et la Fédération internationale de football et associations (FIFA).

« Je sais que je gagnerai les élections »

Selon Bertrand Kaboré, il s’agit d’actes de nature à empoisonner l’atmosphère et à semer la division au sein des électeurs. C’est pourquoi il interpelle le ministère des sports et des loisirs à prendre ses responsabilités pour recadrer tout cela pour ne pas entacher la crédibilité de l’élection. Il a cité à ce sujet l’exemple de l’utilisation de moyens de la FBF à des fins de campagne par Sita Sangaré et le flou qui entoure le mode du scrutin.

Malgré tout, Bertrand Kaboré a affiché une confiance sans faille. « Je sais que je vais remporter les élections. Avec quel taux, ça je ne puis vous le dire », a-t-il souligné,  s’estimant le candidat le mieux placé pour remporter ces élections.

Il a dévoilé un pan de son programme qui est de créer une super division afin de permettre aux championnats d’avoir un caractère national. Il a aussi souligné une possible coalition avec le candidat Amado Traoré.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *