JCC 2016 : Le film burkinabè “Thom” écarté de la compétition officielle

653 0

Après le faux bond aux cinéphiles tunisiens, le film burkinabè en compétition officielle aux Journées cinématographique de Carthage 2016, « Thom »,  a finalement été projeté avec succès ce vendredi 4 novembre 2016 dans la salle de ciné « Ibn Rachiq ». Malheureusement, il ne fait plus partie de la compétition officielle.

Les couacs de la veille (voir) semblent avoir été oubliés. La salle « Ibn Rachiq » est prise encore d’assaut ce 4 novembre 2016 par les spectateurs pour suivre la deuxième programmation du film burkinabè, “Thom”, de Tahirou Tasséré Ouédraogo. La projection se déroule sans aucune autre forme de mécontentement. Seuls les rires suscités par les scènes comiques se faisaient entendre. A la fin, les commentaires sont positifs pour le réalisateur burkinabè.

« Ce film traite des problèmes  de la vie de tous. On a aimé la façon dont le film a été tourné. Il y a quand même un côté drôle dans le drame, c’est appréciable », note madame Béchir, une cinéphile tunisienne.

Le Nigérien Maiga Dingarey, doyen du cinéma, quant à lui portera un regard  plus critique sur le film. « Pour ma part, dit-il, et cela reste mon avis, le film est très dense, bien filmé, bien réalisé avec une belle actrice qui joue très bien. J’ai beaucoup aimé le monsieur qui joue le rôle du père de « Thom ». Par contre,  le jeune « Thom » est plat. Il n’a pas de présence dans le film. C’est le sentiment que j’ai eu. Mais la fin du film et la présence du père et de la fille a sauvé le film».

Hors compétition

Cependant, “Thom” n’a pas pu être visionné par le jury. Par conséquent, il « ne fera pas partie de la compétition, nous ne jugerons que 17 films »,  a tranché Abderrahmane Cissoko, le président du jury de la compétition officielle.

Les organisateurs avaient pourtant rassuré  que le jury verrait le film. Mais, le président du jury a indiqué que le couac du 3 novembre (la copie utilisée pour la projection n’avait pas de son) a mis l’oeuvre hors des normes de la compétition.  «Nous refusons de voir le film dans des conditions autres que celles des autres films en compétition. Nous ne pouvons pas le juger tant qu’il n’est pas projeté aussi», a-t-il expliqué. A noter que la délibération a eu lieu le vendredi 4 novembre, donc sans « Thom ».

La cérémonie de clôture et de remise de récompense des JCC 2016 aura lieu ce samedi 5 novembre 2016 au Palais du congrès à Tunis.

Revelyn SOME depuis Tunis

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *