Burkina : Save the Children interpelle le gouvernement à plus d’action pour les enfants

567 0

L’ONG Save the Children a organisé une soirée d’appel à l’action avec les ambassadeurs de la campagne « afin qu’aucun enfant ne soit oublié », ce mardi 8 novembre 2016.  Cette  soirée met fin à une semaine de campagne lancée le 3 novembre dernier.

Cette soirée d’appel à l’action, avec les ambassadeurs et les volontaires, visait à interpeller le gouvernement à plus d’engagement en faveur des mères et des enfants du Burkina. « Nous interpellons le gouvernement pour un financement durable des services essentiels comme la santé, la nutrition et l’éducation mais aussi un libre accès à ces services qui permettront de venir en aide à tous les enfants »,  a déclaré Salif Konaté, le représentant Pays de Save the Children.

Cependant, pour que cette gratuité soit toujours effective, il a invité les autorités burkinabè à garantir la disponibilité des intrants, des ressources humaines de quantité et de qualité, un meilleur suivi de gestion des stocks, surtout dans les régions les plus reculées.

Salif Konaté, le représentant Pays de Save the Children
Salif Konaté, le représentant Pays de Save the Children

Les ambassadeurs ont eux invité le gouvernement burkinabè à travailler pour la réduction de la distance d’accès aux centres de santé. Lors du point de presse le 3 novembre dernier, Salif Konaté affirmait que des malades parcouraient plus de 10 kilomètres en moyenne pour accéder à une formation sanitaire publique dans les régions du Sahel et de l’Est.

Les volontaires de la campagne
Les volontaires de la campagne

Cette soirée a été une occasion pour l’artiste burkinabè Smarty, ambassadeur de la campagne, d’encourager les volontaires de Save the Children qui sont sur le terrain pour améliorer les conditions de vie des enfants. Pour lui, il connait la souffrance des enfants car, étant lui-même orphelin de mère depuis l’âge de 8 ans.

Les volontaires se sont engagés à défendre la cause des enfants. Cette soirée a été animée par des artistes comme Latty, Sana Bob, le groupe Kadjoba et Nourat afin de contribuer à ce « qu’aucun enfant ne soit oublié » dans le monde.

Jules César KABORE

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *