Togo: Le prix du ciment au cœur des mécontentements

L’Assemblée Nationale a été le théatre de vifs débats sur le prix du ciment. Les députés togolais ont relayé la colère de leurs compatriotes qui dénoncent la cherté du ciment et l’interdiction faite à l’homme d’affaires nigérian, Aliko Dangote, de vendre ce produit à un prix inférieur à celui en vigueur sur le marché local.

Pour les députés togolais, le gouvernement a porté atteinte au bien-être de leurs populations en sommant la cimenterie appartenant au Nigerian Dangote au Togo d’appliquer la grille tarifaire en vigueur dans le pays. Auparavant, l’homme d’affaires nigérian voulait vendre la tonne de ciment à 65 000 francs CFA (environ 130 dollars US), soit 16 000 francs CFA (8 dollars US) de moins que le prix appliqué au Togo.

« Dangote veut vendre le ciment moins cher que le prix en vigueur au Togo. Si on veut aider les populations, on n’a qu’à demander aux autres cimenteries de baisser leur tarif, et non à Dangote de relever son prix », a soutenu l’un des parlementaires.

Les trois cimenteries présentes au Togo vendent le ciment à 81 000 francs CFA la tonne, soit 4 050 francs CFA le sac de 50 kilogrammes. Ce prix est jugé très élevé par les Togolais.

Les cimenteries du groupe Dangote sont présentes dans plusieurs pays africains, dont le Sénégal, où son ciment est vendu moins cher que ses concurrents.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source: BBC Afrique



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page