AfriMun : De jeunes Africains s’exercent à la diplomatie

407 0

Simuler les travaux des principaux organes de l’organisation des Nations Unies ou d’autres organisations régionales et sous régionales, c’est l’objectif que se sont fixé les jeunes de l’association Model United Nations/Burkina (MUN-BF). Ils se réunissent les 17 et 18 novembre 2016 à Ouagadougou pour cette  première activité sous régionale dénommée African Model United Nation (AfriMUN). Le thème choisi pour la simulation est « Lutte contre l’extrémisme violent». 40 jeunes délégués pour représenter les pays membres du système des Nations unies y participent. La cérémonie d’ouverture des simulations a eu lieu  ce jeudi 17 novembre 2016 à Ouagadougou.

Au regard du thème de la rencontre,  l’hôtel Splendid à Ouagadougou, victime d’attaques terroristes le 15 janvier 2016, a été choisi pour accueillir ces délégués venus de différents pays de la sous-région, notamment le Bénin, la Côte d’Ivoire,  le Niger et le Burkina Faso.

L’activité consiste en un simulacre des réunions du conseil de sécurité des Nations Unies. Les participants devront se mettre dans la peau des diplomates pour parler d’une question d’actualité qu’est l’extrémisme dans le monde et ce, selon les règles des Nations Unies.

Abel Koussoubè, président de l'association MUN/BF
Abel Koussoubé, président de l’association MUN/BF

Pour le président de l’association, Abel Koussoubé, cet exercice vise à offrir une plateforme de réflexion à l’ensemble des participants sur un sujet d’actualité et de compréhension du fonctionnement des organes des Nations unies.

Le chargé des affaires à  l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Burkina Faso, David K. Young, principale institution de financement de l’activité, a lui, rappelé à l’assemblée et aux représentants des autorités présentes le rôle de tout un chacun dans cette lutte.

« Le gouvernement a un rôle à jouer mais chacun de nous a aussi sa partition. Il faut des politiques et des initiatives fortes  élaborées par des agents publics courageux pour contrer le terrorisme. Il faut aussi des institutions fortes, il faut des citoyens forts », dit-il.

Quant au représentant du ministre chargé de la sécurité intérieure et patron de la cérémonie, Alfred Gouba, il a à son tour souhaité aux jeunes de réussir cet exercice de la diplomatie et leur a recommandé, au sortir de ces rencontres, d’être des ambassadeurs de la lutte contre le terrorisme dans leurs milieux respectifs.

MUN/BF est une association créée en juillet 2016 par des étudiants burkinabè dont l’objectif principal est la promotion des valeurs du développement durable promues au sein des Nations Unies. Ce cadre offre l’opportunité de séances de formation sur le leadership,  le développement personnel et l’art oratoire.

Revelyn SOME

Burkina24

Related Post

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *