FESTIGRILL 2016 : Parfum de grillades à la Maison du peuple

594 0

Le top départ de la 7e édition du Festival des grillades (FESTIGRILL) a été donné ce mardi 22 novembre 2016. Du 22 au 27 novembre 2016, une centaine de spécialistes des grillades de viande rivaliseront, dans la cour de la Maison du peuple de Ouagadougou, de talent culinaire.

La ville de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, est connue pour ses grillades. La matière la plus prisée est la volaille dont le seul secteur offre plus de 7 000 emplois. Cette activité fait tache d’huile, avec une spécialité, « le poulet bicyclette », connu de tout étranger de passage à Ouagadougou.

visite-des-stands-par-les-autorites-avec-la-presence-du-ministre-des-des-ressources-animales-et-halieutiques-sommanogo-koutou-le-ministre-de-lenvironnement-nestor-bassiere
Visite des stands par les autorités avec la présence du ministre des ressources animales et halieutiques Sommanogo Koutou  et du ministre de l’environnement Nestor Bassière

Le FESTIGRILL se veut un cadre de retrouvailles des acteurs de la grillade. Pour la promotrice, Mariam Doumbia, c’est le lieu de faire prendre conscience aux acteurs sur l’adoption de l’utilisation des produits « Made in Burkina » afin de faire face aux produits d’origine douteuse qui mettent à mal la santé publique.

Plus de 150 stands aménagés pour l’occasion et occupés essentiellement par des femmes, présentent des mets de toute sorte à base de produits animaliers, en sauce, en brochettes, grillés ou « sautés » au grand bonheur des papilles des Ouagalais.

C’est aussi l’occasion pour la promotrice de parler des règles de la profession, d’où le thème « FESTIGRILL, miroir d’une prise de conscience professionnelle des acteurs de la grillade ».

Mariam Doumbia, promotrice de Festigrill
Mariam Doumbia, promotrice de FESTIGRILL

«L’engouement suscité par le FESTIGRILL nous interpelle d’accompagner ces artisans à une prise de conscience afin d’intégrer durablement dans leur profession les bonnes pratiques de fabrication et d’hygiène », explique-t-elle.

Pour ce faire, Mariam Doumbia dit vouloir mettre en place dans les mois à venir un label FESTIGRILL pour certifier tous les grilleurs qui s’engageront dans le respect des normes préétablies.

Ce label devra être bâti sur le respect des règles telles que la qualité de la viande utilisée et le respect des normes durant le processus de grillade et de vente de produits finis. Les grilleurs recevront de ce fait une formation au préalable.

En attendant, sur le site, des Volontaires d’Appui et d’Assistance aux Grilleurs (VAAG)  viennent en appui aux techniciens spécialisés d’hygiène.

Revelyn SOME

Burkina24

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *