Ouagadougou : La première édition du salon Africa GTBM a ouvert ses portes

445 0

Le top départ de la 1re édition du Salon professionnel « Africa Global Télécoms Business Meetings (Africa GTBM) » a été donné ce 24 novembre 2016. Trois jours durant, le Burkina sera sous les projecteurs des équipementiers, constructeurs, investisseurs, développeurs, experts, financiers, opérateurs, acteurs du monde des Télécoms et consommateurs du continent africain et du reste du monde. Le salon regroupe à Ouagadougou plus d’un millier de participants venant d’une vingtaine de pays.

C’est le Pavillon du Soleil levant du SIAO qui a été choisi pour accueillir ce « nouveau soleil » qui compte rayonner sur le monde des télécoms en Afrique et du monde. Initialement prévu en novembre 2014 et reporté pour cause de fièvre Ebola, le salon professionnel Africa GTBM se tient du 24 au 26 novembre 2016 à Ouagadougou.

L’évènement est placé sous le thème général : « Investir dans les télécommunications en Afrique : Quel intérêt ? ». Le salon annuel Africa GTBM se veut une plateforme d’échanges sur les enjeux majeurs et le développement des télécommunications en général, et des TIC en particulier. Les promoteurs de ce salon caressent l’espoir d’en faire le plus grand salon africain des télécoms et de nouvelles technologies.

Trois prix décernés au cours de la cérémonie d'ouverture du salon.
Trois prix décernés au cours de la cérémonie d’ouverture du salon.

« Le potentiel est là. Il ne nous reste plus qu’à investir pour assurer la pérennité du dynamisme que l’on constate depuis plusieurs années », a dit le Président du Comité d’organisation, Péma Bamouni qui en veut pour preuve notamment « le jeune Burkinabè qui vient de construire sans grands moyens une voiture électrique ».

Il soutient que l’Afrique en général et l’Afrique de l’Ouest en particulier est aujourd’hui la meilleure destination pour investir dans les télécoms et les nouvelles technologies. Le Président du Comité d’organisation n’a pas manqué de saluer les efforts fournis par les uns et les autres pour la réussite de cette première expérience.

De l’influence des TIC sur l’économie…

Il a procédé à la remise de prix au Commissaire de la CEDEAO en charge des télécoms, au Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, et à la ministre des TIC, Aminata Sana/Congo pour leur soutien au salon.

Pour le Commissaire de la CEDEAO en charge des télécoms, Dr Isaïas Barreto Da Rosa, les TIC ont effectivement une influence sur tous les secteurs de l’économie en général. Et il trouve l’harmonisation de la tarification du roaming dans l’espace CEDEAO, le développement du mobile money, la cyber sécurisation, une responsabilité commune.

Visite de stands.
Visite de stands.

Dans son discours d’ouverture, le représentant de la ministre des TIC, Alassani Ouédraogo, tout en saluant la pertinence du thème du salon, a expliqué que les télécoms constituent une composante essentielle des programmes nationaux, notamment le PNDES.

Il faut rappeler qu’au cours de la cérémonie de clôture du salon le 26 novembre prochain, 15 prix seront décernés dans les catégories Meilleur opérateur global, Meilleur service clientèle, Meilleure application innovante, Meilleure initiative au développement, Meilleur service mobile money, Meilleur service internet, Meilleur service voix, Meilleur service SMS, Meilleure contribution sociale ou citoyenne, Meilleure initiative mondiale connected, Meilleure régulation et gouvernance, Meilleure campagne média, Meilleur pays innovant en TIC, Meilleur promoteur des initiatives de jeunes et un prix spécial Meilleur manager africain.

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *