Gaoua : Une journée pour sensibiliser sur l’usage des pesticides

528 0

L’association Faso Enviprotek a initié une causerie débat au profit des groupements villageois de développement et producteurs agricoles de Gaoua. Cette journée d’échanges tenue ce samedi 19 Novembre 2016 à travers diverses thématiques vise à sensibiliser les populations sur les risques liés à l’usage des pesticides et le phénomène des changements climatiques.

 « Les dangers liés à l’utilisation des pesticides sur la santé humaine et environnementale dans la promotion d’une agriculture familiale face aux effets des changements climatiques ». C’est sous ce thème que l’association Faso Enviprotek a initié une journée d’échanges avec les groupements  villageois de développement et producteurs agricoles de Gaoua.

Pour Kièmtoré. K. Samuel, président de Faso Enviprotek, son association entend apporter sa contribution à une prise de conscience des dangers liés à l’utilisation des pesticides face aux effets des changements climatiques, mais également contribuer à l’amélioration des rendements agricoles à travers une utilisation plus conventionnelle des pesticides. Toujours selon le président, les actions de sensibilisation et d’information pourront aboutir aux nécessaires changements de comportements des acteurs que sont les associations, les groupements, les entreprises, les décideurs et les citoyens.

Trois communications ont été présentées à cette occasion. Il s’agit du thème sur la dégradation des sols et de l’environnement liés à l’usage des pesticides et leurs conséquences sanitaires sur l’homme, les dangers liés à l’utilisation des pesticides dans un contexte des changements climatiques sur l’agriculture et les enjeux de la COP22 dans la lutte contre la désertification et la dégradation des terres.

 A l’issue de ces communications,  les groupements villageois de développement et producteurs agricoles de Gaoua ont saisi l’occasion pour poser leurs doléances aux conférenciers. Au sortir de cette journée de sensibilisation les participants disent avoir appris de bonnes pratiques et connaissent désormais les conséquences de l’usage des pesticides. Cependant, ils souhaitent la pérennisation de ces causeries débats qui leur permettent de rompre avec les vielles pratiques.

Dalou Mathieu Da

Correspondant  de Burkina24 à Gaoua

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *