Gendarmerie : 754 nouveaux sous-officiers prêts au combat

647 0

La 42ème promotion des élèves sous-officiers de gendarmerie a prêté serment ce mardi 29 novembre 2016 dans l’enceinte de l’École Nationale des Sous Officiers de la Gendarmerie au Camp Ouezzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso. Au total, ils sont 754 sous-officiers aptes à servir désormais la nation burkinabè.

Cette promotion, la deuxième depuis la décision du commandement d’augmenter les effectifs du recrutement à 750, a fait ses premiers pas dans l’école nationale des sous-officiers de la gendarmerie le 23 février 2015 animée  par la ferme volonté de réussir cette formation qu’elle savait pénible et éprouvante.

Ce mardi, c’est avec fierté que ces élèves reçoivent leurs épaulettes en présence du ministre d’Etat, en charge de la sécurité intérieure, Simon Compaoré. « Promotion adjudant-chef Amadou Adrien Ouédraogo », c’est le nom de baptême que porte cette 42ème promotion des élèves sous-officiers de gendarmerie. Selon le Général Pingrenoma Zagré, chef d’état-major général des armées, ce nom a été donné à la promotion pour honorer les œuvres qu’a faites cet homme pour la gendarmerie.

gendarmesCette formation qui a duré 21 mois, a eu pour objectif de transmettre aux élèves les exigences de la condition militaire et de leur dispenser les connaissances professionnelles nécessaires à l’exercice d’un métier dédié à la protection des personnes et des biens. Les nouveaux gendarmes se disent prêt à servir la nation avec dévouement.

Cependant, le commandant de l’école nationale des sous-officiers de la gendarmerie capitaine Tago K. Florent invite les commandants d’unités et de sous-unités qui recevront ces jeunes dans les jours à venir à poursuivre leur formation continue et leur encadrement afin de consolider, voire améliorer les connaissances qu’ils ont acquises au cours de la formation car dit-il « toute connaissance qui ne s’entretient pas est appelée à périr ».

Pour le ministre Simon Compaoré, cet évènement vient à point nommé car il  intervient dans un contexte où le Burkina Faso a besoin de renforcer la sécurité sur son territoire afin d’en assurer la quiétude, la paix et la tranquillité. A noter que le parrain de cette promotion est le Colonel de la gendarmerie à la retraite Mohamed Souley. Il  a été le premier officier de la Gendarmerie burkinabè à atteindre le grade de Colonel.

Martial SANOU

Correspondant de Burkina24 à Bobo-Dioulasso

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *