Burkina : Le remplaçant de Mushingi a pris place

836 0

Le nouvel ambassadeur des Etats-Unis au Burkina, Andrew Young, a présenté ses lettres de créances au Président du Faso, ce 1er décembre 2016, l’accréditant ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire des États-Unis au Burkina. 

Andrew Young lors de la présentation de ses lettres de créances au Chef de l'Etat burkinabè - ©Dircom Préfaso
Andrew Young lors de la présentation de ses lettres de créances au Chef de l’Etat burkinabè – ©Dircom Préfaso

Le successeur de Tulinabo Mushingi est connu depuis le 28 novembre 2016, date à laquelle sa photo de bienvenue est apparue sur la page Facebook de l’ambassade américaine à Ouagadougou.

Il y déclare alors, depuis l’aéroport de la capitale, “bonsoir, je me réjouis d’être parmi vous, sur cette terre des Hommes intègres !”.

Quatre jours après donc, il officialise auprès de Roch Kaboré, sa qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire des Etats-Unis d’Amérique auprès du Burkina, mandaté par le président américain Barack Obama. Andrew Robert Young est âgé de 55 ans et a déjà occupé plusieurs hautes fonctions, selon la Présidence du Faso.

Les yeux des Burkinabè sont désormais braqués sur le nouvel arrivant. La question qu’ils se posent sans doute, c’est de savoir s’il suivra les traces de son prédécesseur Tulinabo Mushingi.

Ce dernier a en effet su gagner le cœur de nombre “d’hommes intègres” par son accessibilité, sa simplicité, sa proximité avec les populations mais aussi son implication dans les affaires politiques du pays.

Andrew  Robert Young est donc attendu au pied du mur et l’on saura dans pas longtemps s’il ajoutera le mooré ou le bissa au français, à l’italien, au coréen, à l’allemand et l’espagnol qu’il manie déjà.

Abdou ZOURE

Burkina24



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *