Burkina : 10 ans ferme pour avoir violé une fillette de 9 ans

478 0

Un homme de 28 ans a violé une fillette de 9 ans et élève en classe de CP2. Arrêté, il a été condamné à 10 ans de prison ferme par le Tribunal correctionnel de Ouagadougou.

L’info est donnée sur la page Facebook du parquet du Tribunal de grande instance de Ouagadougou. Un homme de 28 ans, et père d’un enfant, a abusé sexuellement d’une fillette de 9 ans, élève en classe de CP2, dans le village de Nabitenga. Il a été confondu puis arrêté par la gendarmerie de Zorgho qui l’a transféré au TGI de Ouaga. Comment a-t-il procédé ? Voici la narration du parquet :

“La victime avait été envoyée par sa marâtre, à son retour, elle a été interceptée par K.J, âgé de 28 ans et père d’un enfant, qui l’a prise dans ses bras, et l’a conduite derrière sa concession.

Y étant, il intimait l’ordre à la fillette de ne pas crier pour alerter les éventuels témoins au risque de l’égorger au moyen d’une machette qu’il tenait. Il a ainsi abusé sexuellement de l’enfant en lui disant de n’en parler à personne au risque de la tuer.

C’est trois jours après que les saignements et la douleur que subissait la victime ont alerté ses parents, ce qui l’amenait à procéder à la relation des faits. Elle a été conduite dans une infirmerie pour une prise en charge et le diagnostic confirmait les faits sans ambages”.

Mis aux arrêts et présenté devant le tribunal correctionnel, le violeur a été reconnu coupable et condamné à 10 ans de prison ferme. Le communiqué du parquet précise que ce dénouement a été possible grâce à l’adoption de la 061-2015/CNT portant prévention, répression et réparation des violences à l’égard des femmes et des filles. Celle-ci permet en effet, mieux que le code pénal de 1996, de “réprimer efficacement l’infraction de viol“.

Et les procureurs comptent s’en servir en bon escient.  “Le parquet continuera à appliquer rigoureusement la loi à travers l’exercice effectif des poursuites contre les auteurs de ces faits odieux“, peut-on en effet lire dans le communiqué en guise de conclusion.

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *