Hauts-Bassins : Le SYNATEB dénonce une mauvaise gestion des personnels de l’éducation nationale

260 0

Le collectif syndical des syndicats autonomes de l’éducation a tenu à rencontrer les hommes de media ce mardi 06 novembre 2016 à la bourse de travail de Bobo-Dioulasso afin d’éclairer l’opinion nationale et internationale sur les raisons de la crise qui prévaut au sein de l’enseignement dans la région des Hauts-Bassins.

Cette conférence de presse fait suite à la crise que connait l’éducation dans la région des Hauts-Bassins en général et dans la province du Houet en particulier. Une crise qui, selon les conférenciers, est liée à la mauvaise gestion des personnels de l’éducation nationale.

Selon les statistiques, la ville de Bobo-Dioulasso en 2014-2015 avait huit cent soixante-quinze (875) enseignants suppléants tandis que dans les campagnes le manque d’enseignants se faisait ressentir.

C’est ainsi que syndicats et administration avaient fait le judicieux choix de n’agréer aucune demande d’affectation pour convenance personnelle pendant la commission provinciale d’affectation. Une proposition qui n’a pas été prise en compte par la Direction Provinciale de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation et plus de 40 enseignants y ont été affectés et certains  l’ont été sans acte, affirment les conférenciers.

Malgré les multiples tentatives des syndicats de mettre fin à ces affectations, la DPENA a procédé encore à des mutations sous le couvert des nécessités de service dans la ville où il n’y avait aucun besoin. Une situation qui a irrité les syndicats qui exigent l’annulation pure et simple de ces mutations. Pour ce faire, les premières autorités de la région ont été touchées et,  selon le syndicat, elles sont restées indifférentes face à la situation.

Toutefois, le syndicat tient à les interpeller sur la nécessité de trouver des solutions idoines pour que les enfants des campagnes aient les mêmes chances que ceux de la ville.

Martial SANOU

Correspondant de Burkina24 à Bobo-Dioulasso

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre