Bobo : Les agents des collectivités mécontents

594 0

Les agents des collectivités territoriales ont organisé ce 9 décembre 2016 une marche pacifique pour protester contre la décision des agents du trésor de boycotter les opérations de la commune.

Depuis quelques jours, le climat n’est pas au beau fixe entre les agents des collectivités et ceux du service du trésor public à Bobo-Dioulasso. La raison ? Les agents du trésor ont décidé de boycotter toutes les opérations de la commune.

Selon les autorités communales, avec à leur tête le maire Bourahima Sanou, les agents du trésor réclament une hausse de leur prime d’encouragement au niveau de la commune. « A défaut de bénéficier de 4% de la trésorerie annuelle nette de la commune qui vaut près de 4 milliards de F CFA, ces agents exigent de la commune, une augmentation non négociable de la prime que la commune les alloue chaque année », a confié à Burkina24, Lamine Passoulé, secrétaire général du syndicat national des travailleurs des collectivités territoriales du Burkina Faso.

La pomme de discorde

Et pour exiger l’augmentation de cette prime d’encouragement, les agents du trésor ont décidé de mettre la « pression » sur ceux des collectivités en prenant en otage le salaire de ces derniers. Une situation qui les a révoltés et les a amenés à s’interroger sur la légitimité de cette « fameuse prime ». Selon le maire de la commune, cette requête d’augmentation de la prime serait un acte illégal et sans fondement. « La prime n’a aucun fondement clairement défini, et nous n’avons pas refusé d’augmenter la prime, nous leur avons simplement dit de patienter d’ici-là qu’on s’imprègne des choses », a laissé entendre Bourahima Sanou.

Cependant, les agents des collectivités ont décidé de manifester leur ras-le-bol contre la trésorerie régionale des Hauts-Bassins à travers une marche pacifique ce vendredi 09 décembre 2016. Rassemblés devant les locaux de la voirie municipale, les manifestants ont convergé vers le gouvernorat, puis au service du trésor public afin de livrer leur déclaration au gouverneur de la région ainsi qu’aux agents du trésor.

Les manifestants exigent l’intervention de l’Etat dans un délai raisonnable afin d’éviter des difficultés de collaboration qui pourraient naitre entre les agents des deux structures et compromettre dangereusement leur bon fonctionnement.

Martial SANOU

Correspondant de Burkina24 à Bobo-Dioulasso



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *