Gambie: Yahya Jammeh ne cède pas à la pression des Chefs d’États de la CEDEAO

570 0

La médiation de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) n’a pas réussi à faire plier Yahya Jammeh dont le parti a officiellement saisi ce mardi 13 décembre la Cour suprême pour demander l’annulation des résultats de l’élection présidentielle du 1er décembre dernier, remportée par son adversaire, Adama Barrow.

Plus ferme que jamais a été l’attitude de Yahya Jammeh en face de ses homologues de la CEDEAO conduits par la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf qui a reconnu qu’aucun accord n’a été trouvé pour le départ de Yahya Jammeh au sortir de leur médiation. Elle admet tout de même que la délégation des Chefs d’Etats de la CEDEAO ne s’attendait pas à un accord éclair en seulement une heure de discussions avec le président sortant. “Nous ne sommes pas venus pour un accord, nous venons aider les Gambiens à organiser la transition. Ce n’est pas quelque chose qui peut aboutir en un seul jour”, a-t-elle fait savoir. La mission doit rendre compte de ses discussions lors du sommet de la Cédéao prévue pour le samedi 17 décembre prochain.

Le parti de Yahya Jammeh a posé un recours, ce même mardi 13 décembre, auprès de la Cour suprême pour l’annulation des résultats de la présidentielle.

La Cour suprême gambienne n’est plus au complet, faute de juges pour y siéger.

En effet, depuis mai 2015, il n’existe en Gambie aucun mécanisme légal légitime pour statuer sur le recours électoral du président sortant. L’opposition craint que ce recours ne soit un moyen pour Yahya Jammeh de se maintenir au pouvoir au-delà de la fin de son mandat.

A noter que le chef d‘état-major, le général Ousman Badjie s’est rallié à Yahya Jammeh alors qu’il avait annoncé son soutien au président élu Adama Barrow.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24                                                                                                            

Source: Africanews & Jeune Afrique



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *