Politique et administration : Les SG des mairies et des DRH se forment

557 0

Une formation des Secrétaires généraux (SG) des mairies et des Directeurs des ressources humaines (DRH) de villes, capitales de communes et chefs-lieux de régions s’est inscrite dans le plan d’actions 2014-2017 pour « servir les administrés ». C’est dans ce cadre que la coopération Bordeaux/Ouagadougou a lancé ce mercredi 14 décembre 2016, une formation de 3 jours. La gestion des résultats, les méthodes et techniques du management du personnel municipal et l’articulation entre le politique et l’administratif seront traités par des formateurs tout au long de ce séminaire.

La coopération entre Bordeaux et Ouagadougou ne date pas d’aujourd’hui. L’excellence de cette coopération s’est traduite depuis 2005 par l’assainissement, la culture, les espaces verts, et le renforcement des capacités. Aujourd’hui encore, cette coopération est marquée par la formation des secrétaires généraux de mairies et des Directeurs des ressources humaines des villes. Première du genre, elle s’inscrit dans le cadre du plan d’actions 2014-2017.

« L’initiateur de cette coopération entre la ville de Bordeaux et celle de Ouagadougou, l’ancien maire de la ville de Ouagadougou, Simon Compaoré a su tenir une longue relation d’amitié avec la ville de Bordeaux », a souligné le nouveau bourgmestre de Ouagadougou, Armand Beoindé. En mémoire, a-t-il ajouté, « c’est sous son mandat, 2005-2009, que le 1 er plan d’actions entre les maires des deux villes (Bordeaux et Ouagadougou) a été signé ».

Pierre De Gaétan Njikam Mouliom, adjoint au maire de Bordeaux, Alain Juppé, et chargé des partenariats Afrique subsaharienne a déclaré que « cette formation sera un cadre d’analyse et d’échanges, qui permettront aux participants de partager leur savoir-faire et expérience ».

Il  a rappelé l’importance de la décentralisation qui « est l’une des pierres angulaires de l’Etat de droit et de tout système démocratique, un élément essentiel du développement », d’où l’importance que la formation des secrétaires généraux des mairies et des directeurs des ressources humaines obéisse aux exigences de la décentralisation.

Simon Compaoré, ancien bourgmestre, a salué cette formation qui vient en appui aux maires. Ainsi, ajoute-t-il, « dans une commune, le/la Secrétaire général(e) est une pièce maîtresse qui s’occupe de l’organisation d’un service, vu que la plupart des maires sont des politiques et ne viennent pas forcement de l’administration ».

Il est donc nécessaire que les secrétaires généraux soient aux côtés des maires pour permettre le suivi des différents services des collectivités, a-t-il dit.

Imine KINDA (Stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *