Etats généraux des hôpitaux : Pour «amoindrir les souffrances et les difficultés »

201 0

Améliorer la performance des hôpitaux pour des soins de qualité et équitables dans le contexte de l’assurance maladie universelle est l’objectif principal visé par les Etats généraux des hôpitaux publics. Ces états généraux qui se déroulent du 15 au 18 décembre 2016 à Ouagadougou regroupent plus 470 participants. Le lancement des travaux a eu lieu le jeudi 15 décembre 2016.

« Hôpitaux publics : quelles réformes pour des soins de qualité dans le contexte de l’assurance maladie universelle », tel est le thème sous lequel les 472 participants vont disserter durant 3 jours dans le cadre des états généraux des hôpitaux publics.

Partant, en prémices des solutions à apporter, un diagnostic du système de santé du Burkina a été fait. Sur le terrain, ce travail a permis de déceler des insuffisances. Celles communes aux hôpitaux sont entre autres la faible fonctionnalité des urgences, faible qualification du personnel, la non-disponibilité des médicaments, une insuffisance du plateau technique.

Il est à noter également une faible gouvernance dans la gestion administrative dans les hôpitaux, un enregistrement de plaintes de plus en plus croissantes des malades, un personnel peu motivé et non satisfait de leur statut, une insuffisance de la mise en œuvre de l’hygiène hospitalière, etc.

Devant offrir des prestations de qualité, cela requiert de la part des hôpitaux publics, un effort d’organisation, d’où la présente rencontre. A en croire le Dr Smaila Ouédraogo, ministre de la santé du Burkina, cette rencontre doit permettre « d’améliorer les conditions de vie et de travail dans le domaine de la santé »

A propos des récentes grèves des agents de santé, le ministre de la santé informe que tous les syndicats sont invités à prendre part aux états généraux des hôpitaux publics afin que des « solutions » puissent être trouvées pour « amoindrir les souffrances et les difficultés des uns et des autres ».

Les partenaires techniques et financiers du Burkina dans le secteur de la santé ont réaffirmé, par la voix de l’ambassadeur des Etats-Unis au Burkina Andrew Young, leur disponibilité à accompagner le pays dans ses programmes de promotion de la santé pour les populations.

Pour Roch Kaboré, Président du Faso et patron de ces états généraux des hôpitaux publics, les présentes assises doivent « être l’occasion pour les participants de réfléchir et de faire le diagnostic complet des problèmes qui entravent le bon fonctionnement et de proposer des solutions pratiques ».

D’ores et déjà, le Président du Faso a rassuré les acteurs de la santé que les recommandations qui sortiront des assises seront « examinées avec la plus grande attention par le Gouvernement »

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre