Burkina : 12 militaires tués dans une attaque à Nassoumbou

1045 0

Des positions de l’armée nationale et de la gendarmerie ont été l’objet d’une attaque ce 16 décembre 2016 à Nassoumbou dans la province du Soum, région du Sahel, à la frontière du Mali, a appris Burkina24 de sources sécuritaires. L’information a été confirmée par un communiqué de l’état-major général des armées. 12 militaires burkinabè ont été tués. 

Il s’agit des positions du Groupement des forces armées (GFA) et du poste de gendarmerie de Nassoumbou, localité située à 45 kilomètres au nord de Djibo et à une trentaine de kilomètres de la frontière malienne. L’attaque est intervenue aux environs de 5h et a été perpétrée par une quarantaine d’individus non identifiés et “lourdement armés“.

Le bilan officiel dressé par le Président du Faso Roch Kaboré à la mi-journée fait état de 12 militaires burkinabè tués et de dégâts de matériels militaires, notamment des véhicules et des munitions ont été détruits.

Devant cette nouvelle épreuve qui nous est imposée par les forces du mal, la nation s’incline devant la mémoire des braves soldats tombés sous les balles assassines des ennemis de la démocratie“, a déclaré le chef de l’Etat, qui a appelé à l’unité et à la solidarité.  “Jamais le vaillant peuple du Burkina Faso n’a courbé l’échine devant ses ennemis“, a-t-il ajouté, précisant que cette génération “aura inéluctablement le dernier mot sur le terrorisme“. 

Cette région du Burkina a subi de nombreuses attaques contre les positions des forces de défense et de sécurité depuis le début de l’année, faisant une dizaine de victimes parmi les forces armées et les civils.

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *