Burkina: Une médaille « Thomas Sankara » pour récompenser les innovateurs et inventeurs

515 0

La médaille «Thomas Sankara de l’innovation» récompense les personnes qui se sont illustrées dans le domaine de l’innovation et de l’nvention au Burkina et en Afrique à l’occasion d’une cérémonie qui se tiendra le 23 décembre 2016. Pour la première édition, les organisateurs étaient face à la presse, ce vendredi 16 décembre 2016 pour de plus amples explications.

La « médaille d’honneur Thomas Sankara » vise à distinguer et mettre en lumière des personnes, “qu’elles soient analphabètes, diplômées, travailleurs, ou chômeurs“, qui ont posé des actes allant en droite ligne avec la philosophie du père de la révolution burkinabè. Ce qui justifie le nom « médaille Thomas Sankara de l’innovation ».

Cependant,  ces actes doivent être des innovations ou inventions qui auront un impact sur la société burkinabè ou laisseront à la postérité des faits et bienfaits sur le quotidien des hommes.

L’objectif pour les organisateurs, est d’abord de montrer aux Burkinabè qu’ils ont des inventeurs et des innovateurs qu’il faut connaître. Et ensuite obliger l’Etat  à les soutenir en achetant leurs innovations et en faisant consommer ce qu’ils produisent.

Les récompenses sont, entre autres, une médaille frappée de l’effigie de Sankara avec au-dessus la devise  « oser inventer l’avenir », une enveloppe d’un million de F CFA pour la médaille d’or, sept cent cinquante mille F CFA pour celle d’argent et cinq cent mille F CFA pour le bronze.

Les initiateurs  s’engagent à mettre en place un mécanisme d’accompagnement pour ces lauréats qui voudraient développer leurs trouvailles.

Cette première édition est financée par la diaspora burkinabè en Allemagne et pour l’instant, ne se limitera qu’aux candidats burkinabè. Mais l’ambition est de l’ouvrir à l’Afrique, voire au monde.

Les lauréats seront désignés par un jury et par le vote des internautes. La cérémonie de récompense se tient le 23 décembre 2016 à Ouagadougou mais le souhait des organisateurs est de tenir l’évènement chaque 21 décembre, jour anniversaire de la naissance de Thomas Sankara.

Notons que le projet est porté par deux jeunes Burkinabè vivant en Allemagne, notamment Moussa Compaoré évoluant dans une institution humanitaire et Boukari Bara, dans l’import-export.

Revelyn SOME

Burkina24

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *