FITMA : L’enfant avec un handicap a aussi droit au père Noël

851 0

La Fondation internationale Tierno et Mariam au Burkina (FITMA) a organisé son arbre de noël au profit d’une cinquantaine d’enfants vivant avec un handicap  ce samedi 17 décembre 2016.

A jour J-7 de la célébration de la naissance du Christ, les enfants en situation de handicap de la Fondation Internationale Tierno et Mariam ont déjà reçu leurs cadeaux des mains du père noël.

Au cours d’une cérémonie, ces enfants du centre et leurs camarades d’une école voisine ont pu communier autour des activités de danse, chant, défilé de mode sous le regard des parents, invités et partenaires du centre.

“L’enfant avec un handicap n’est pas un enfant à part”

Pour Moulaye Traoré, coordinateur de la fondation au Burkina Faso, la journée, qui entre dans le cadre de l’épanouissement de l’enfant en situation de handicap, se veut avait ludique et de sensibilisation de la population, des parents et des autres enfants.

« Cette activité que nous organisons chaque année vise à aider, apporter un moment de joie aux enfants et montrer qu’ils peuvent s’amuser comme un enfant normal. C’était une occasion pour sensibiliser les parents, la population, les invités et les enfants pour qu’ils sachent que l’enfant avec un handicap n’est pas un enfant à part, il est comme les autres. Il est capable d’apprendre, de chanter de danser et de rire », explique-t-il.

Adeline Tougouma, parent d’un enfant en situation de handicap, de dire du bien du centre, qui leur (aux parents) est d’une grande aide.  « S’occuper d’un enfant en situation de handicap, n’est toujours pas facile parce qu’il faut un traitement spécial. Mais avec l’école, ils s’épanouissent comme les autres. Ils vont se promener, ils vont sur des sites touristiques,  à la piscine, ils vont rencontrer des personnalités du pays, des ministres avec qui ils s’entretiennent ».

Après le partage d’un repas, les enfants sont repartis avec les bras chargés de cadeaux.

FITMA est une organisation non gouvernementale humanitaire qui regroupe quatre pôles que sont le pôle handicap, le pôle développement humanitaire, le pôle promotion des femmes et le pôle formation.

Revelyn SOME

Burkina24

 



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *