Soudan: L’opposition appelle à la grève à partir de lundi

477 0

L’opposition soudanaise a annoncé ce  dimanche 18 décembre 2016 un mot d’ordre pour un mouvement de grève à partir de ce lundi 19 décembre. Cette grève vise selon l’opposition soudanaise à manifester contre les réductions de subvention au carburant.

Dans un communiqué du parti d’opposition Oumma, le parti communiste soudanais, il est signifié que cette grève vise à “appuyer le peuple soudanais pour qu’il observe un mouvement de désobéissance civile le 19 décembre”.

Des groupes de militants et de divers acteurs de la société civile (journalistes, avocats, enseignants, pharmaciens) ont exprimé sur les réseaux sociaux leur soutien à un tel mouvement et lancé une pétition en faveur de la grève.

Le Mouvement de libération du Soudan (SPLM-N), une rébellion qui combat les troupes du régime soudanais dans les Etats du Nil bleu et du Kordofan sud, a appelé ses partisans à suivre ce mort d’ordre.

Le président soudanais Omar el-Béchir, récemment, avait prévenu contre toute récupération en vue de renverser son régime.

“Nous avons entendu ces derniers jours des appels à renverser le régime lancés par des personnes cachées derrière leurs claviers”, a déclaré devant des partisans rassemblés à Kasala (est) le président Béchir.

A ceux-là, Omar El Béchir s’est adressé en disant: “Nous leur disons: Si vous voulez renverser le régime, faites-nous face directement dans la rue (…). Ce régime ne sera pas renversé par des claviers et (l’application) Whatsapp”, a-t-il prévenu.

En 2013, des heurts sanglants avaient opposé manifestants et forces de l’ordre à l’occasion d’une précédente hausse des prix consécutive à une réduction des subventions. Des organisations de défense des droits de l’Homme avaient revendiqué près de 200 morts alors que le gouvernement en annonçait 100.

Plusieurs manifestations ont eu lieu ces dernières semaines au Soudan contre la hausse de 30% des prix du pétrole et du diesel annoncée début novembre et la dépréciation de la livre soudanaise avec des conséquences sur les prix de nombreux produits, notamment des médicaments.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24                                                                                                  

Source: Africanews 



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *