Guinée-Bissau : Avant une campagne de vaccination, un scandale de disparition de vaccins pour 300.000 enfants éclate

123 0

Les autorités sanitaires et policières de la Guinée Bissau ont rendu publique jeudi 22 décembre 2016, la disparition de l’entrepôt où étaient stockés des vaccins donnés par l’ONU pour 300.000 enfants. Le lancement d’une campagne de vaccination était alors prévu ce vendredi 23 décembre 2016 et a été reporté sine die, a rapporté l’AFP.

Selon une source policière, la disparition des vaccins a été constatée le mardi 21 décembre 2016, alors que les doses de vaccins étaient gardées dans un entrepôt du ministère de la Santé à Bissau. Le directeur de la prévention au Ministère de la Santé de ce pays, Nicolau Almeida, a précisé qu’une enquête a été ouverte à cet effet. Il s’agit d’un don du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) d’une valeur de 120.000 euros (plus de 78,7 millions de FCFA). Ils comprennent de la vitamine A pour le renforcement nutritionnel et un déparasitant. Les vaccins étaient destinés à 300.000 enfants âgés de zéro à cinq ans. Cette tranche d‘âge était visée par la campagne de vaccination de trois semaines qui devait démarrer ce vendredi 23 décembre. La Guinée-Bissau fait partie des pays classés au bas de l’échelle dans le classement du Programme des Nations-unies pour le développement (Pnud) basé sur l’indice de développement humain. Après cette disparition, “des solutions alternatives sont envisagées pour que l’opération (la campagne de vaccination) puisse reprendre, dans les prochains jours”, a ajouté M. Almeida, sans donner davantage de précisions. “Le vol de médicaments ou de produits pharmaceutiques est récurrent et constitue une préoccupation. Il faut maintenant trouver une solution à ce fléau et le plus rapidement possible”, a affirmé un autre responsable au ministère sous couvert d’anonymat. En juillet 2016 dernier, des milliers de moustiquaires avaient disparu lors d’une campagne de distribution de ces produits dans le cadre de la lutte contre le paludisme. Ils avaient ensuite été retrouvés par la police dans un magasin de Bissau, a indiqué ce responsable. En mai 2016 dernier, c’était le tour des médicaments offerts par le Maroc de disparaître avant d‘être retrouvés dans des pharmacies de la place.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24                                                                                                  

Source: Africanews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre