Zimbabwé: L’épouse de Robert Mugabe perd un procès dans une affaire de diamant

397 0

L’avocate d’un homme d’affaires a indiqué le jeudi 22 décembre dernier que la justice zimbabwéenne a ordonné à l‘épouse du président Robert Mugabe de rendre à son client des propriétés qu’elle avait fait saisir à la suite d’un différend portant sur une bague de 1,35 million de dollars soit environ 1 milliard de Fcfa, rapporte Africanews.

A en croire l’homme d’affaires Jamal Ahmed, l’épouse du Président Zimbabwéen, Grace Mugabe, “a commandé un diamant auprès de ma fille à Dubaï, précisant que son époux voulait lui offrir pour leur anniversaire de mariage”. Toutefois, après avoir soldé le paiement du bijou, l‘épouse du président a “refusé de prendre la bague et demandé à être remboursée intégralement”, selon des documents remis par l’homme d’affaires Jamal Ahmed au tribunal et consultés par l’AFP. Elle pique une colère et s’accapare de trois propriétés immobilières appartenant à l’homme d’affaires Jamal Ahmed au Zimbabwe.

Le mercredi 21 décembre dernier, un tribunal d’Harare, la capitale zimbabwéenne a tranché en faveur de l’homme d’affaires, ordonnant à Grace Mugabe de “libérer les trois propriétés”, a expliqué Beatrice Mtwetwa, l’avocate de Jamal Ahmed, dans un communiqué.

L’homme d’affaires assure avoir proposé de rembourser la somme en plusieurs fois. Dans les documents remis à la cour, il affirme cependant avoir été “menacé” par les services secrets zimbabwéens, mais aussi par Grace Mugabe et son fils Russell, issu d’un premier mariage.

Ils “ont commencé un règne de terreur et d’harcèlement” et “on m’a dit que je ne pouvais rien faire contre eux puisqu’ils sont de fait le Zimbabwe”, a-t-il ajouté.

La présidence n’a pas encore réagi à cette décision de justice.

Selon notre source, Grace Mugabe, personnalité controversée, est régulièrement épinglée pour son attachement à la luxure, les voyages et son implication dans des affaires de corruption.

A 51 ans, elle est pressentie comme un possible successeur de son époux, qui est à 92 ans le plus vieux dirigeant au monde.  Toutefois, elle nie toute ambition présidentielle même si elle est de plus en plus présente sur la scène politique. A ce jour, elle préside la puissante ligue des femmes de la Zanu-PF, le parti au pouvoir.

Robert Mugabe, au pouvoir depuis 1980, a lui été investi la semaine dernière par la Zanu-PF candidat à la présidentielle de 2018.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24                                                                                                  

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *