Roch Kaboré : « Je suis prêt à me décharger du ministère de la défense »

121 0

Le 29 décembre 2015, Roch Kaboré prenait fonction en qualité de Président du Faso après son élection le 29 novembre. Un an après, quel bilan fait-on de sa gestion de pouvoir ? Roch Kaboré s’est prêté ce jeudi 29 décembre 2016 aux questions de dix journalistes burkinabè pour faire le point son année de service.

Comme il fallait s’y attendre, le président du Faso s’est d’abord prononcé sur les questions politiques et sécuritaires. La nomination d’un nouveau chef d’Etat-major en la personne du Colonel major Oumarou Sadou a été abordée. A en croire Roch Kaboré, « il était temps de renouveler l’équipe de manière à donner une nouvelle vision à l’armée nationale ».

« Je suis prêt à me décharger du ministère de la défense ».

De son rapport avec l’ancien Chef d’Etat-major général des armées, Roch Kaboré rassure qu’il n’a pas eu « des problèmes de confiance » avec le général Pingrénoma Zagré. Il indique que « chaque époque doit correspondre à un nouveau type de de chef ».

De la réorganisation ministérielle annoncée, le président du Faso, en ce qui concerne toute entrée de militaire dans son gouvernement,  s’est voulu clair : « Je ne mettrais pas de militaire dans le Gouvernement du Burkina Faso (…). Je suis prêt à me décharger du ministère de la défense ». Mais poursuit-il, « ce que nous recherchons, c’est la meilleure manière d’assurer la sécurité des Burkinabè à tout moment ».

Ainsi, selon Roch Kaboré, il y aura une réorganisation de manière à avoir un ministre de la sécurité qui s’occupera de la sécurité. Et pour assurer cette sécurité, le président du Faso a annoncé la commande de 150 véhicules tout-terrains et a pris « l’engagement » de « travailler à acquérir des hélicoptères pour équiper l’armée ».

« Il y a des Burkinabè qui se sont inscrits dans l’axe du terrorisme »

Des différentes attaques que le Burkina Faso a subies, le Président du Faso note que cela n’est pas « forcement » du fait « de Touaregs ». « Il y a des Burkinabè qui se sont inscrits dans l’axe du terrorisme », informe Roch kaboré. A titre d’exemple, il cite l’attaque de Samorogouan qui, selon lui, a été menée par des Burkinabè.

« Ils ont été arrêtés au Mali. Et lorsque nous avons envoyé la sécurité pour les interroger, un des Burkinabè a dit que si c’était à refaire, il le referait sans sourciller. C’est pour dire qu’il ne faut pas toujours voir le mal ailleurs », explique le Président du Faso. Selon Roch Kaboré, « le mal se développe chez nous et nous avons intérêt à y faire face avec toute la lucidité qu’il faut ».

« Le général Isaac Zida sera rayé des effectifs des forces armées nationales »

La question du général Isaac Zida refugié au Canada depuis la fin de la Transition est revenue sur la table. La réponse de Roch Kaboré : « comme vous le constatez, le général Zida n’est pas rentré. Il a été passé en conseil de discipline et sera rayé des effectifs des forces armées nationales. C’est clair », dit-il.

Synthèse de Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *