Le Regard de Monica – Toutes les femmes sont belles !

312 0

Le Regard de Monica est une chronique de Burkina24 qui est animée chaque jeudi par Monica Rinaldi, une Italienne vivant au Burkina.monica-rinaldi Cette chronique traite de sujets liés aux femmes, à la consommation locale et aux faits de société.


Les fêtes de fin d’année battent leur plein. Depuis quelques semaines, les femmes et filles se hâtent pour être au top. Chacune selon ses goûts et ses possibilités, elles cherchent à avoir la coiffure la plus spéciale, le teint le plus joli et la tenue la plus chic pour épater leurs proches pendant les soirées « chaudes » des fêtes. Cette « fièvre » qui nous prend pendant cette période, en réalité, n’est qu’une aggravation d’un symptôme qui est présent durant toute l’année.

Une fois, une grande sœur me dit « Monica, tu sais quoi ? si les hommes n’existaient pas, nous nous limiterions toutes à attacher notre pagne autour de la poitrine et nous nous promènerions comme cela ». Si cette affirmation est certainement hyperbolique, elle contient néanmoins un fond de vérité.

Cette conception traverse les époques et les cultures : que cela soit ici au Burkina, en Europe, aux Amériques ou dans les îles du Pacifique, que ce soit en cette fin de 2016, en 1550 ou en 1845, le désir d’une femme de se rendre agréable au regard est indéniablement lié au désir de plaire à l’autre moitié du ciel…

Ressembler à un modèle à tous les coûts…

Le message véhiculé par une certaine sous-culture mettant exclusivement en avant la beauté physique du corps féminin – par ailleurs selon des canons variables selon le temps et les cultures mais imposés de manière insistante et exagérée – est de plus en plus diffusé.

Effectivement, nous assistons malheureusement à un véritable « tapage médiatique », qui commence par certains clips musicaux et qui est repris par quelques starlettes, ensuite par quelques demoiselles fréquentant les boites à la mode, et qui rentre dans le quotidien de quelques centaines de milliers de jeunes filles prêtes à tout pour rentrer dans ces soi-disant « standards »…

Par ici c’est la fille aux rondeurs bien rebondies mais au ventre plat, par-là c’est la fille très mince au bassin presque enfantin mais à la poitrine abondante, si ce n’est pas plus loin la fille teint clair presque métisse et la fille au teint bronzé « sunkissed ».

Pour ressembler à ces modèles, aussi impossibles soient-ils, filles et femmes sont prêtes à tout ou presque. Des pommades pour éclaircir la peau aux huiles pour développer le fessier, des gaines en caoutchouc pour « fondre la graisse abdominale » aux gélules pour perdre du poids. Autant de produits à la composition inconnue et aux effets incertains, que néanmoins la gente féminine est prête à consommer sans trop y réfléchir.

Des cocktails chimiques dangereux

Le danger n’est pas petit. Certains produits commercialisés dans les magasins de cosmétiques ou – pire – en ligne sont de véritables cocktails chimiques contenant des substances aux effets secondaires inquiétants.

À titre d’exemple,  l’hydroquinone et le glutathione, ingrédients de base de la plupart des sérums et pommades éclaircissantes, sont réputés pour avoir des effets délétères sur les mécanismes naturels de défense de la peau contre les agents extérieurs (soleil, vent…).

 Autre ingrédient jugé « délicat », les acides de fruits sont en réalité photosensibilisants, c’est-à-dire qu’ils rendent la peau vulnérable aux rayons du soleil : il est donc formellement proscrit de s’exposer au soleil pendant quelques semaines. Ce qui n’est pas chose aisée sous nos latitudes.

Autre exemple, les pommades, huiles, crèmes et injections pour développer le fessier : quand ces produits ne sont pas totalement inefficaces ou presque, ils contiennent souvent des ingrédients créant des tuméfactions, voire carrément des œdèmes ou des ralentissements de la circulation, entrainant des surinfections et des maladies cutanées.

Dites, une beauté éphémère vaut-elle le coût de mettre sa santé en danger ?

Savoir se valoriser

Vouloir à tout prix ressembler à un modèle finit par nous faire ressembler à rien du tout. Toutes les femmes sont belles : chacune doit simplement apprendre à faire ressortir ses atouts. D’ailleurs, la valorisation de tel ou tel aspect de la beauté féminine est aussi une question de mode : si actuellement, c’est la femme au postérieur généreux qui est considérée belle, soyez-en certaines que dans une dizaine d’années, on va plutôt préférer les jambes de gazelle.

Une peau chocolatée peut être très lumineuse et met en valeur les yeux et le sourire. Une figure mince et svelte est élégante et valorise la souplesse. Une forme généreuse est douce et sensuelle. Une peau naturellement bronzée sera parfaite même sans maquillage. Il suffit de savoir valoriser ses atouts !

Tout homme apprécie d’avoir à ses côtés une compagne de vie qui, outre qu’être son pilier, soit aussi agréable à voir. Mais les hommes préfèrent les filles et femmes à la beauté naturelle, soignée bien-sûr mais pas dénaturée ou artificielle. Avez-vous jamais vu un homme demander à sa femme de se dépigmenter ? Ou de faire des injections pour grossir son bassin ?

Alors, mesdames et mesdemoiselles, ne cultivons pas que notre beauté, ne mettons pas en danger notre santé pour ressembler à autre chose. Valorisons ce que nous sommes, faisons-nous belles oui mais sans nous dénaturer, transformons ce que nous pensons être nos défauts en atouts. Et surtout, maintenons constamment le sourire sur nos lèvres. Car rien n’attire un homme plus qu’une femme émanant sérénité et joie de vivre.

Et excellentes fêtes de fin d’année à toutes et à tous !!!

Monica RINALDI

Chroniqueuse pour Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre