FESPACO 2017 : La liste des films retenus

398 0

Le lancement officiel de la 25e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), qui se tiendra du 25 janvier au 4 mars 2017, a eu lieu ce 5 janvier 2017 à Abidjan en Côte d’Ivoire. A l’occasion, la liste des films retenus pour la compétition officielle a été dévoilée. Trois films burkinabè représentent le pays organisateur.


Voir aussi – La liste complète▶ Cliquez


La cérémonie de lancement du 25e FESPACO a eu lieu au palais de la culture de Treicheville, en présence des premières autorités de la culture du Burkina et de la Côte d’Ivoire et de personnalités de la culture, dont notamment la star du reggae Alpha Blondy.

Les autorités de la culture lors de la cérémonie de lancement

Les ministres ivoirien et burkinabè en charge de la culture ont ravivé leur volonté de coopérer pour un épanouissement du cinéma africain.

Les 20 films de 14 pays retenus pour la compétition officielle dans la catégorie long-métrages ont été dévoilés. Le Burkina a le plus grand nombre de films. Il sera représenté par trois films tournés par les réalisateurs Appoline Traoré, Adama Roamba et  Tahirou Ouédraogo. La Côte d’Ivoire, pays invité d’honneur, le Maroc et l’Algérie suivent avec deux films chacun.

Télécharger l’application mobile du FESPACO pour téléphone et tablette Android ▶  Cliquez 

Télécharger l’application mobile du FESPACO pour Iphone et Ipad ▶  Cliquez

Les autres pays participeront avec un film chacun. Il s’agit du Cameroun, du Niger, du Ghana, du Mali, de la Guadeloupe, de la Tunisie, de l’Ethiopie, du Sénégal, de l’Afrique du Sud et de la Tanzanie.

A noter que le lauréat de l’Etalon de Yennenga 2013 avec “Tey”, Alain Gomis,  signe son retour avec une autre œuvre, “Félicité”. Rendez-vous est donné du 25 février au 5 mars 2017 pour connaître le successeur du Marocain Hicham Ayouch.

Revelyn SOME avec Helpea KOUAKOU

Burkina24


Compétition officielle : Fiction Long métrage


Voir aussi – La liste complète▶ Cliquez


– « A mile in my shoes » de Saïd Khallaf (Maroc)

– « Aisha » de Chande Omar (Tanzanie)

– « A la recherche du pouvoir perdu » de Mohammed Ahed Bensouda (Maroc)

– « Félicité » de Alain Formose Gomis (Sénégal)

– « Fre » de Kinfe Banbu (Ethiopie)

– « Frontières » de Appolline Woye Traoré (Burkina Faso)

– « Innocent malgré tout » de Kouamé Jean De Dieu Konan/ Kouamé Mathurin Samuel Codjovi (Côte d’Ivoire)

– « L’interprète » de Olivier Meliche Koné (Côte d’Ivoire)

– « L’orage africain – Un continent sous influence » de Sylvestre Amoussou (Bénin)

– « La forêt du Niolo » de Adama Roamba (Burkina Faso)

– « Le gang des Antillais » de Jean Claude Barny (Guadeloupe)

– « Le puits » de Lotfi Bouchouchi (Algérie)

– « Les Tourments » de Sidali Fettar (Algérie)

– « Life point » de Brice Achille (Cameroun)

– « Lilia, une fille tunisienne » de Mohamed Zran (Tunisie)

– « Praising the Lord plus one » de Kwaw Paintsil Ansah (Ghana)

– « The lucky specials » de Rea Rangaka (Afrique du Sud)

– « Thom » de Tahirou Tasséré Ouédraogo (Burkina Faso)

– « Wulu » de Daouda Coulibaly (Mali)

– « Zin’naariya ! » de Rahmatou Kéïta (Niger )


Lire aussi

La cérémonie en images

Vidéo de quelques temps forts

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre