Etats Unis-Burkina : « Le leadership peut changer, mais les liens resteront solides » ( Andrew Young)

249 0

Pour retourner aux Burkinabè la « chaleureuse » hospitalité qu’ils lui ont été accordée depuis  son arrivée au Burkina Faso, le nouvel ambassadeur américain Andrew Young, du haut de ses 25 ans de carrière, « une exception » selon le Premier conseiller, a organisé une cérémonie à l’ambassade le jeudi 5 janvier 2017. L’objectif premier selon le diplomate était surtout de réunir ceux qui ont dans leur esprit le soutien du Burkina Faso et des Burkinabè.

Avec son arrivée, l’ambassade des Etats-Unis au Burkina se retrouve sous la direction de deux Young. Une particularité sur laquelle s’est attardé le Premier conseiller David Young. « Comme vous l’avez sans doute remarqué, notre ambassade est dirigée par deux Young, jeunes Andrew et David. Et comme l’ancien Président Kafando l’a déclaré en 2015, avec les jeunes tout est possible », a-t-il dit avant de décliner le cursus du « nouveau patron » de l’équipe de la représentation diplomatique.

Bâtir sur ce que son prédécesseur a commencé

Le ministre d’Etat et bien d’autres membres du gouvernement faisaient partie des invités à la cérémonie

Prenant la parole, Andrew Young s’est dit « enchanté d’être ici sur la terre des Hommes intègres » et qu’il a aussi hâte de  parcourir le pays dans les mois à venir. Ces déplacements qu’il entrevoit dit-il, ont pour objectif de réaliser son désir « de sortir régulièrement de la capitale afin d’explorer ce pays si riche aux multiples facettes ». Ce qu’il a d’ailleurs déjà commencé à faire par Kaya (lors du 11 décembre), Diébougou et Nazinga.

Une pratique à laquelle s’est beaucoup adonné son prédécesseur Tulinabo Mushingi dans ce qu’il appelait road show. « Mon intention est de bâtir sur ce que mon prédécesseur a commencé afin de renforcer notre coopération bilatérale ». Le changement de leadership ne changera rien aux liens entre les gouvernements et les deux peuples tant ils resteront « solides », a déclaré l’ambassadeur.

En plus de soutenir l’enracinement de la démocratie « pour laquelle les Burkinabè ont tellement sacrifié », Andrew Young annonce que son gouvernement continuera à soutenir le Burkina dans la lutte commune contre les défis sécuritaires. « C’est sûr que nous sommes sur la ligne de front des défis sécuritaires. L’ambassade des Etats-Unis veut vous aider à confronter un défi qui est partagé », a indiqué l’ambassadeur.

Développement équitable

L’oppostion aussi avait été invitée à prendre part à cette réunion des gens qui ont dans leur esprit le soutien du Burkina Faso

Le diplomate promet également d’appuyer le pays en vue d’apporter un développement équitable pour que tous les Burkinabè puissent trouver et créer avec leurs propres mains, leurs propres efforts une vie meilleure, un avenir meilleur. Faisant sien le proverbe qui dit « si tu veux aller vite vas-y seul, mais si vous voulez aller loin, allez ensemble », l’ambassadeur a déclaré que « toute l’équipe à l’ambassade ici veut aller loin avec vous ».

En rappel avant de poser ses valises au Burkina, Andrew Young dont la nomination a été confirmée par le Sénat américain le 28 septembre 2016 était en poste à Bamako au Mali où il occupait la fonction de Premier conseiller. Mais bien avant, il a servi entre autres en Birmanie, en France, en Corée, en Nouvelle Zélande, en Inde et à Hong Kong.

Après la conférence des partenaires du Burkina Faso à Paris, c’est lui qui a annoncé la « bonne nouvelle » de l’éligibilité du pays à un second compact du Millenium Challenge corporation. Un programme dont la réalisation devrait selon lui « aplanir les obstacles à un déclenchement de la croissance économique ».

Oui KOETA

Burkina24

Oui Koeta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre