Côte d’Ivoire: Des changements à la tête de l’armée, de la gendarmerie et de la police

286 0

A la suite du soulèvement militaire qui a marqué l’actualité ivoirienne le week-end dernier, le Chef de l’Etat ivoirien a procédé à la signature, ce lundi 09 janvier 2017 à de 3 décrets portant sur les limogeages de Soumaila Bakayoko, de Gervais Kouakou et de Brindou M’Bia, respectivement et anciennement Chef d’état Major des armées , Commandant supérieur de la Gendarmerie et Directeur Général de la Police. 

Le communiqué annonçant la fin des fonctions de ces hauts responsables de l’armée et de la police ivoiriennes a été lu par le secrétaire général de la présidence ivoirienne, Amadou Gon Coulibaly.

Le même communiqué indique que Touré Sékou est désigné comme nouveau Chef d’état-major général. Quant à Nicolas Kouakou, il est placé à la tête du Commandement de la gendarmerie et Kouyaté Youssouf, ex-directeur général adjoint de la Police, a été élevé au niveau supérieur.

Rappelons que dans la nuit de jeudi 05 au vendredi 06 janvier 2017, des militaires réclamant le paiement de primes, des augmentations de solde, une promotion plus rapide entre les grades et des logements s’étaient soulevés à Bouaké, Daoukro et Korhogo.

Le mouvement de contestation s’était répandu à plusieurs villes du pays et avait même touché le camp militaire d’Akouédo à Abidjan. Le calme était revenu ce dimanche 08 janvier 2017 après une médiation menée par le ministre à la présidence chargé de la Défense, Alain-Richard Donwahi.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre