Attentats du 15 janvier 2016 : Marche silencieuse prévue à Ouagadougou

186 0

Touché au cœur de sa capitale Ouagadougou le 15 janvier 2016, le Burkina Faso ne met pas aux oubliettes les 30 victimes des attaques terroristes d’il y a un an. Le gouvernement prévoit à cet effet une « commémoration nationale » avec à la clé des offices religieux organisés par les communautés musulmanes et chrétiennes. 

Commémoration nationale des attentats du 15 janvier 2016

Dans la soirée du 15 janvier 2016, Ouagadougou subissait pour la première fois des attaques terroristes. Le restaurant Cappuccino, le maquis taxi-brousse et l’hôtel Splendid ont été les cibles des assaillants, qui ont fait 30 tués avant d’être finalement abattus par les forces de défense et de sécurité. Le gouvernement prévoit une cérémonie d’hommage en mémoire des disparus.

Il s’agit, selon le porte-parole du gouvernement, d’une « commémoration nationale » qui débutera vendredi par des offices religieux pour la communauté musulmane et dimanche pour la communauté chrétienne (catholique et protestante). « Dimanche, sous la conduite des plus hautes autorités, il y aura une marche silencieuse qui partira du rond-point des Nations Unies et qui devrait aboutir au croisement de ces trois entités », a précisé Remis Dandjinou lors du point de presse de l’année du gouvernement ce jeudi 12 janvier 2017. A l’intersection où sont situées les trois entités, il est prévu un dépôt de gerbes et une plaque commémorative à la mémoire des personnes tombées.

Le porte-parole du gouvernement invite les Burkinabè à participer aux offices religieux et à la marche  silencieuse. Pour l’occasion, les marcheurs sont invités à se vêtir de blanc conformément aux souhaits des familles des victimes. « Ce sera une marche silencieuse pour la mémoire des victimes et pour réaffirmer l’engagement du Burkina à lutter pour une paix et un territoire de sécurité », a-t-il indiqué.

13 janvier 2016- 13 janvier 2017

Après un an passé aux affaires « les ministres sont en redevabilité », a déclaré le ministre porte-parole Remis Dandjinou. A l’occasion, il est prévu selon lui la diffusion, en cette date anniversaire du 12 janvier, d’un documentaire de 26 minutes  « simultanément » sur la radiodiffusion nationale, BF1, Canal3, Burkina Info et Impact TV.

A cela s’ajoute un publi-reportage de 90 secondes qui sera diffusé jusqu’à la fin du mois sur les ondes radiophoniques et télévisuelles. « C’est une opportunité pour nous de faire cette redevabilité qui est un élément essentiel de la gouvernance insufflée par le Président du Faso », explique le porte-parole du gouvernement.

Oui KOETA

Burkina24

Oui Koeta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre