Mairie de Ouagadougou : Mariage de vœux à l’Hôtel de ville

313 0

Le personnel de la mairie de la ville de Ouagadougou a  invité le bourgmestre à améliorer leurs conditions de vie en cette nouvelle année. C’était ce vendredi 13 janvier 2017 à l’occasion de la présentation des vœux des travailleurs à la mairie centrale.

Le secrétaire général, porte-parole du personnel de la commune de Ouagadougou, Sébastien Kima a saisi l’opportunité de la cérémonie de présentation de  vœux pour évoquer  les préoccupations des travailleurs de l’hôtel de ville de Ouagadougou.  « Le personnel de la mairie souffre du manque d’outils de travail et pour le peu qu’il y a, l’entretien y fait défaut », a d’abord évoqué  le secrétaire général.

Une partie du personnel lors de la cérémonie

Sébastien Kima a ensuite parlé de l’inadaptation des services aux exigences de la modernité. Il a souligné le fait que « l’intranet fasse incroyablement défaut dans leurs services alors que ses avantages ne sont plus à démontrer ».

Par ailleurs, le secrétaire général a trouvé que la capitale burkinabè a perdu son lustre d’antan. “Des slogans comme Ouagadougou, ville aux citoyens travailleurs, ville propre, qui faisaient notre fierté jadis, ne sont plus le cas de nos jours“,  a-t-il déploré. Sébastien Kima ne s’arrête pas là. “L’incivisme grandit à Ouagadougou, la ville pue et respire mal de ses propres déchets, et est en train d’être rebaptisée en kongoussi (ville où l’on ne peut dormir), en témoignent des nuisances sonores et autres troubles de voisinage, et la divagation d’animaux“, qualifie-t-il.

A la fin de cette liste qui représente autant de défis pour le nouveau maire, le porte-parole du personnel s’est enfin appesanti sur ce qu’il considère comme “l’épine” sous le pied des travailleurs des collectivités territoriales et qui est la source d’une « préoccupation qui est la démotivation accrue de la ressource humaine ». Il s’agit du statut juridique de ce personnel.  Pour lui, c’est la « première menace à toute politique de mise en route d’une administration municipale ». 

Mais à peine a-t-il fini de parler qu’il apprend l’adoption, ce 13 janvier 2017, par l’Assemblée nationale, de la loi portant Régime juridique applicable aux emplois et aux agents de la fonction publique territoriale. “Quel beau présage !“, s’exclame-t-il. 

Le maire Armand Béouindé dit avoir pris bonne note des préoccupations du personnel

Le porte-parole des travailleurs de la commune de Ouagadougou a donc terminé son discours en formulant le vœu que les décisions futures de son premier dirigeant soient des plus éclairées.  

Armand Béouindé, le maire,  a affirmé avoir pris note des préoccupations des travailleurs. Il a formulé des vœux d’adhésion des citoyens au changement. « Le changement doit venir de tout le monde », a-t-il souligné.

« Une campagne de sensibilisation sera bientôt faite et dans moins de 6 mois, nous verrons un changement dans la ville de Ouagadougou », a promis le bourgmestre.

Irmine KINDA (Stagiaire)

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre