Burkina # Cameroun : Bravo aux jeunes !

737 0

Les entraîneurs qui se sont succédés à la tête de l’équipe nationale du Burkina ces derniers temps ont du mal à faire confiance aux jeunes. Mais dans l’obligation avec le vieillissement de certains cadres et le manque de temps de la plupart, Paulo Duarte a fait confiance à certains d’entre eux. Pour leur première compétition d’un tel niveau, ils n’ont pas déçu.

Hervé Kouakou Koffi est celui qui a le plus séduit le public. Face aux multiples attaques camerounaises, il a vraiment joué son rôle de dernier rempart malgré son jeune âge. Seul face à Christian Bassogog, sur une contre-attaque, le natif de Bobo-Dioulasso sort de sa surface et impose un tacle. Juste ce qu’il faut. Le fils de l’ancien international Hyacinthe Koffi enlève le ballon proprement sans faire de faute. Même s’il n’est pas exempte de reproche sur le but camerounais, il est caché par Bertrand Traoré. Ce qui l’empêche de mal juger la trajectoire du ballon.

Depuis plusieurs années, les Etalons peinent au niveau de la qualité de leurs latéraux. Depuis longtemps, Yacouba Coulibaly a été plébiscité par la presse au vu de sa hargne et de son engagement à ce poste. Finalement sélectionné par Paulo Duarte, Coulibaly qui disputait seulement son deuxième match officiel, a montré des qualités intéressantes,  pressant haut ses adversaires.

Observateur depuis les tribunes en 2015 en Guinée Equatoriale, Banou Diawara confirme sa progression. Pour sa première CAN et entrée en cours de jeu, c’est de lui qu’est né le but égalisateur. Victime d’une faute, Diawara se fait justice. Excellent sur les coups de pieds arrêtés, il supplée Alain Traoré à l’exercice. Son tir bien travaillé est renvoyé par le gardien. Dayo en profite pour égaliser.

Patrick Malo a été quelque peu timide, marqué sans doute par la peur de commettre des fautes. Mais il est monté en puissance au fil du match. Il a même réussi à imposer sa puissance physique dans les actions offensives.

Il ne reste plus qu’à ces jeunes de confirmer dans les prochaines confrontations.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *