Burkina : Les policiers radiés se confient au Chef de file de l’opposition

897 0

Les policiers radiés ont saisi le Chef de file de l’opposition politique, Zéphirin Diabré,  pour qu’il intercède pour eux auprès du Ministre de la sécurité et du Président du Faso. L’audience s’est tenue ce lundi 16 janvier 2017 au cabinet du chef de l’opposition à la Patte d’Oie.

Ce lundi 16 janvier 2017,  une délégation de policiers radiés, conduite par leur porte-parole Mahamadi Tidiga, s’est rendue chez le chef de file de l’opposition, Zéphirin Diabré. L’objet de cette rencontre est  de lui soumettre leur dossier de réintégration dans la police nationale et évoquer des questions d’ordre sécuritaire, afin qu’il prenne attache avec les autorités compétentes du pays.

Zéphirin Diabré n’a pas voulu faire de commentaire à la fin de l’audience. Néanmoins, le porte-parole des policiers a affirmé que le chef de file de l’opposition a été  « ébahi face à certains propos ou témoignages qui prouvent que la plupart de ces révocations sont arbitraires ».

Lors de l’audience

Mahamadi Tidiga dit avoir conscience que pour que les objectifs soient atteints, la lutte ne se fera pas en un jour. Voilà pourquoi il indique que d’autres plaidoyers et d’autres moyens de lutte seront utilisés   pour amener la population à comprendre ce qui s’est réellement passé lors de la mutinerie.

 «Nous plaidons pour que la population nous comprenne, nous accepte au sein de la police nationale, vu qu’il est pratiquement impossible de revenir sur ces révocations arbitraires », a ajouté le chef de la délégation.

En rappel,  136 policiers ont été radiés à la suite de la mutinerie de 2011. Ils ont depuis quelques années entamé des actions pour demander le pardon de la population et négocier leur réintégration dans les rangs de la police nationale.

Irmine KINDA (Stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *