Burkina : De faux recruteurs dans les mailles de la gendarmerie

La brigade de recherche de la gendarmerie de Ouagadougou a mis la main sur un couple qui se livrait à une arnaque sur les chercheurs d’emploi. Elle a également saisi plusieurs litres d’huile impropre à la consommation qui allaient infester les assiettes dans la capitale burkinabè.

Le mode opératoire de KKK se nourrit du désespoir et de la crédulité des chercheurs d’emploi. A l’aide d’un numéro de téléphone, il envoie un message à des inconnus et se présente comme un recruteur pour une importante compagnie minière de la place. Convainquant ses victimes de pouvoir les embaucher, il les persuade de lui verser des frais d’inscription et de confection de tenues de travail ainsi que des chaussures auprès d’une femme qui n’est personne d’autre que sa conjointe.

L’opération menée bout à bout peut ainsi permettre d’extorquer entre 25 000 et 75 000 F CFA à chaque victime, via les moyens de transfert électronique d’argent. Une fois l’escroquerie rondement menée, le couple se débarrasse de ses numéros de téléphone et en achète d’autres pour se ruer vers d’autres proies.  Mais la gendarmerie a mis fin à leurs agissements ainsi qu’à ceux d’autres escrocs du même acabit qui ont été dénoncés par les premiers.

Ce n’est pas la seule action menée par la Brigade de recherche. Elle a aussi pu mettre la main sur 150 bidons de 20 litres chacun contenant de l’huile alimentaire qui était fabriquée dans une usine n’ayant aucune autorisation de fonctionner et violant plusieurs normes en termes de sécurité sanitaire. 

La gendarmerie nationale, qui a donné ces informations lors d’un point de presse ce 19 janvier 2017, a exhorté les populations à continuer à collaborer en dénonçant tout acte ou geste suspect.

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page