Verdict du procès Madi Ouédraogo : « Une parodie de justice » (Me Hien Ollo Larousse)

81 0

Le verdict du procès Madi Ouédraogo accusé avec 28 autres personnes d’association de malfaiteurs et de détention illégale d’armes et de munitions a été rendu public le mercredi 18 janvier 2017 tard dans la soirée.  Les principaux présumés auteurs du plan d’évasion de la MACA, le Caporal Madi Ouédraogo, le Sergent Zallé Mahamadi et Ouédraogo Cheikh Alassane dit « Ladji », un civil, ont écopé d’une peine d’emprisonnement de 15 ans ferme.

Au terme, l’un des accusés, le Caporal Ouoba Bapandi a écopé d’une peine d’emprisonnement de 10 ans ferme. Son avocat, Me Hien ollo Larousse a estimé n’avoir pas prêché dans le vide car, dit- il, « le peuple va comprendre » que ce procès « a été une parodie de justice ».

Le tribunal, avant de lire le délibéré, a répondu à quelques interrogations des avocats de la défense. Sur l’incompétence du tribunal à procéder à une requalification des faits en complot militaire, le Tribunal s’est déclaré compétent.

Les avocats de la défense avaient également demandé à ce que le tribunal déclare la nullité des procès-verbaux. Le Tribunal a rejeté la demande. Pour ce qui est considéré comme la pièce maitresse de l’accusation à savoir « la pièce i 150 », la retranscription de l’enregistrement de la réunion qui a eu lieu chez le caporal Madi Ouédraogo, le Tribunal a décidé de l’écarter, ainsi que « la bande », c’est-à-dire, le fichier audio lui-même.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *