CAN 2017 : « On doit forcément gagner le dernier match », prévient Nakoulma

819 0

Alors qu’il a été laissé sur le banc de touche, Préjuce Nakoulma, qui a remplacé Jonathan Pitroipa (10e mn), a ouvert le score (1-0) à la 23e mn lors du match entre Etalons et Panthères. Malgré son but, le score s’est soldé par un nul (1-1). Avec deux points, l’équipe burkinabè a l’obligation de s’imposer face à la Guinée-Bissau, comme le reconnait Prejuce Nakoulma.

« On a joué face à une très bonne équipe du Gabon. On doit oublier ce match et se focaliser sur la prochaine rencontre qui sera décisive pour nous », reconnaît Préjuce Nakouma à l’issue du nul (1-1) entre Etalons du Burkina et Panthères du Gabon lors de la deuxième journée du groupe A de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Gabon 2017.

Le buteur burkinabè  souligne qu’il faut impérativement s’imposer pour obtenir le ticket des quarts de finale, l’objectif du Burkina Faso. «Toutes les équipes ont encore leur chance. On doit forcément gagner le dernier match »,  insiste Préjuce Nakoulma.

C’est sur une contre-attaque que l’Etalon, bien que pris en tenaille par deux joueurs, est allé battre Didier Ovono. « J’ai essayé le coup et ça a marché. J’ai couru vite et je me suis dit que je pouvais avoir le ballon, car Johann Obiang est plus petit que moi. Ça a été un coup de chance», explique Nakoulma.

L’international burkinabè sera encore attendu lors du dernier match du groupe contre la Guinée-Bissau le 22 janvier prochain.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *