TNT au Burkina : 30 septembre 2017, la nouvelle échéance

839 0

Le 30 septembre 2017 est la nouvelle date butoir pour le déploiement de la Télévision numérique terrestre (TNT) sur l’ensemble du territoire burkinabè. Telle est l’une des actions majeures que le ministère de la communication compte mener en 2017, exprimées à l’occasion d’une cérémonie de présentation de vœux ce 20 janvier 2017 à l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (ISTIC) à Ouagadougou.

Noélie Bayala, Directrice des ressources humaine(DRH), porte-parole du personnel du ministère de la communication, a présenté des vœux de bonheur et de santé au ministre Remis Dandjinou ainsi qu’à toute sa famille, ce vendredi, à l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux.

 « Vous avez su mobiliser autour de vous des valeurs clés en vue du développement de la performance, en témoigne votre implication personnelle pour la résolution des préoccupations des agents qui s’est concrétisée par la signature du protocole d’accord le 29 décembre 2016 », a-t-elle ajouté à son endroit.

Concernant les acquis de l’année passée, Noelie Bayala a souligné, entre autres,  « la construction du premier multiplex de la télévision numérique de terre(TNT), la définition et l’exécution d’une stratégie de communication gouvernementale à travers (…) des émissions comme dialogue avec le gouvernement, la gestion efficace et efficiente des rapports institutionnels entre le gouvernement et le parlement (et)  l’élaboration des plans de développement des médias publics et de l’ISTIC».

A en croire la DRH, porte-parole des agents, elle faillirait cependant à sa mission si elle ne transmettait pas leurs préoccupations. Ainsi,  «l’insuffisance des ressources matérielles (…), financières et l’acquisition de véhicules de service au profit de tous les directeurs du ministère » sont des problèmes que vivent ses collègues, a-t-elle énuméré.

Défis pour 2017

38 personnes ont été admises à la retraite

Prenant la parole, à son tour, le ministre de la communication Remis Dandjinou a d’abord  évoqué les acquis de l’année écoulée. Il a souligné, entre autres, la mise en œuvre de la TNT, du fonds d’appui à la presse privée et les luttes menées par le syndicat des travailleurs  qui ont conduit à la signature d’un protocole d’accord le 29 décembre 2016.

Parlant des défis à relever pour 2017, Rémis Dandjinou a soulevé la question de la fiscalité des médias. Pour lui, les médias, qu’ils soient publics ou privés, ne doivent pas supporter les mêmes taxes que les autres entreprises. Il a donc indiqué que la question d’une fiscalité appropriée en faveur des médias a été inscrite dans le plan d’actions de la Direction générale des médias.

Le ministre de la communication a aussi parlé de l’importance de donner un sens à la 20e édition des Galian ainsi qu’à la finalisation de la TNT. Sur ce dernier point, « l’objectif final (est) que le 30 septembre de cette année, au plus tard, le Burkina Faso connaisse une mise en œuvre effective de la TNT », a-t-il déclaré.

Rémis Dandjinou a, par ailleurs,  affirmé qu’il ne ménagerait aucun effort pour l’élargissement des espaces de liberté, le renforcement de la liberté d’expression et du droit à l’information. Il a enfin saisi l’occasion de cette cérémonie pour réaffirmer son engagement au développement du secteur de la presse publique et privée ainsi qu’à l’épanouissement de ses acteurs.

Cette cérémonie de présentation de vœux a été marquée par l’admission de 38 personnes à la retraite.

Irmine KINDA (Stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. bjr
    c’est dingue. On n’est même plus capable d’établir un calendrier fiable. A quoi bon toujours repousser si vous n’êtes pas prêt. Dites aux gens que ça ne sera pas avant 2020 c’est tout.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *