Bertrand Traoré : « On doit repartir au travail »

903 0

C’est un Bertrand Traoré qui a contribué en grande partie à la victoire des Étalons du Burkina contre les Lycaons de la Guinée Bissau lors du dernier match de groupe de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Gabon 2017. Qualifié avec les Étalons et premier du groupe, Bertrand Traoré pense que l’équipe a encore beaucoup de choses à prouver dans ce tournoi.

« C’est toujours mieux de rencontrer le deuxième de l’autre poule que de rencontrer le premier. C’est la bonne opération qu’on a fait ce soir (ndlr, dimanche 22 janvier) en se qualifiant et en terminant premier de notre poule. Le Cameroun a  une très belle équipe ». Ce sont ainsi que Bertrand Traoré, buteur et à l’origine du premier but contre la Guinée-Bissau, a analysé la victoire (2-0) contre la Guinée-Bissau.

Lors de cette rencontre disputée le dimanche 22 janvier 2017 à Franceville, Bertrand Traoré a été très actif. Après cette victoire, le Burkinabè ne pense qu’à se reposer et ensuite entamer la préparation pour le deuxième match contre un adversaire qui pourrait être soit l’Algérie, la Tunisie ou encore le Zimbabwe.

Ne penser qu’à soi-même

A ce sujet, le natif de Bobo-Dioulasso n’a aucune préférence : « on n’a pas de préférence. Notre adversaire, c’est nous-mêmes. Si on est concentré, on est solidaire, on travaille dur, je pense qu’on peut faire de bonnes choses». Bertrand Traoré mise sur l’esprit de solidarité du groupe  pour faire mieux qu’en 2013 où l’équipe burkinabè s’est classée vice-championne du tournoi.

« On fera une belle compétition »

« On ne doit penser qu’à nous-mêmes. Si on reste solidaire, chacun se bat pour son partenaire, on n’a peur d’aucune équipe. On doit juste jouer notre football, ne pas s’enflammer, rester toujours solidaire, on travaille dur, je pense qu’on fera une très belle compétition », assure Traoré. De son point de vue, le plus difficile qui était la qualification a été fait. « On n’a encore rien fait. On doit repartir au travail (…)», affirme Traoré qui rappelle qu’il faut rester concentré.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *