Paulo Duarte : « Il n’y a pas de favoris, il y a des candidats »

Le sélectionneur des Étalons du Burkina Paulo Duarte était l’invité dans l’émission Soir de Canal de la télévision CANAL+ le mercredi 25 janvier 2017. La tête pensante des Étalons a été interrogée sur le premier tour et les quarts de finale à venir de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui se tient en ce moment au Gabon. Pour Duarte, il n’y a pas de favoris dans cette compétition.

Les Étalons font partie des équipes qui ont surpris lors du premier tour  de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). C’est pourquoi le sélectionneur des Étalons Paulo Duarte a été invité dans l’émission Soir de CAN de CANAL+ pendant laquelle Paulo Duarte est revenu sur le parcours des éliminatoires depuis son arrivée et aussi l’actualité qui concerne la Coupe d’Afrique.

« On a toujours l’espoir de faire une bonne CAN. J’ai parlé à mes joueurs quand je suis arrivé il y a onze mois avant. On était à trois points de l’Ouganda le premier du groupe. Ce qui était plus grave, c’était l’ambiance et la cohésion de l’équipe qui n’étaient pas des meilleures   », s’est expliqué Paulo Duarte.

Des blessures à répétition chez les Étalons

La situation était donc difficile selon Paulo Duarte puisqu’il manquait de la solidarité dans le jeu. « Personne ne croyait à cette CAN. Il y avait de l’espoir quand même parce qu’on connait la capacité de réaction du Burkina Faso. Mais le sentiment qui était là, c’est que le Burkina n’ira pas à la CAN », soutient le sélectionneur de l’équipe burkinabè. Il explique, pendant l’émission, avoir dit à ses joueurs que le premier adversaire de l’équipe était elle-même.

En plus de cela, le Portugais relève qu’il a eu du mal à regrouper l’ensemble de ses joueurs avec plusieurs blessés avant chaque match. C’est ce qu’il a fallu travailler de l’avis de Paulo Duarte. Selon ses confessions, pendant le  stage toute son attaque était blessée à savoir Bertrand Traoré, Pitroipa, Charles Kaboré. « C’est pour cela que lors du premier match l’équipe est mal entrée. Et c’est aussi pour cela que j’ai préservé Bertrand Traoré lors du deuxième match ».

Paulo Duarte a été interrogé sur ses favoris pour la CAN 2017. A ce sujet, le Portugais a reconnu que son équipe n’était pas attendue à ce niveau de la compétition. Mais à partir de là, tout est possible. « Il n’y a pas de favoris. Il n’y a que des candidats« , a-t-il rétorqué.

La célébration de Préjuce Nakoulma contre le Gabon

Sur la célébration de Préjuce Nakoulma, Paulo Duarte n’en a pas fait un problème. Selon ses explications, il avait déjà prévu de faire entrer ses joueurs techniques en deuxième période où les joueurs adverses seraient fatigués. « Quand tu ne fais pas entrer un joueur, il est souvent fâché. Mais ici, c’était le contraire puisque ça a fonctionné », a affirmé Paulo Duarte.

Pour le match des quarts de finale, l’entraîneur des Etalons a insisté sur le fait qu’il allait jouer pour marquer. Duarte reconnait que les deux équipes ont beaucoup de similitudes.

Ce qui lui reste à faire, c’est de trouver un moyen de surprendre son adversaire. Le match entre le Burkina et la Tunisie se dispute le samedi 28 janvier contre à Libreville à 16 h.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page